Filament (FDM) ou résine (SLA) : Comment choisir son imprimante 3D?

imprimante-3D-filament-ou-resine-Atome3D-fdm-sla-choisir

Quelle imprimante pour débuter dans l’impression 3D? Tout apprenti Maker s’est un jour heurté à cette question. Comment choisir entre l’impression filament (FDM) et résine (SLA) ? Afin de vous aider à bien cerner ces deux technologies et à faire votre choix, Atome3D.com vous propose ce guide qui vous aidera à vous y retrouver.

Petit aparté : il existe plusieurs technologies distinguant les imprimantes 3D résine: SLA, DLP et LCD. Chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Le procédé SLA étant le plus ancien, ce terme est devenu générique pour parler de la résine. Ainsi, il est communément admis que lorsqu’on parle d’imprimantes SLA, on désigne la résine. De la même manière, les imprimantes FDM représentent les machines à extrusion de filament.


Imprimante filament ou résine, quelle différence?

La première grande différence est le matériau utilisé pour imprimer.

resine-filament-matériau-charge-atome3D-différence-meilleur
Les deux technologies reposent sur un principe additif. C’est-à-dire de fines couches de matières qui se superposent pour fabriquer un objet en trois dimensions. Ces couches sont fabriquées dans un cas par dépôt de filament, et dans l’autre par un durcissement de résine.

La deuxième grande différence réside dans la finition des détails:

impressions-filament-atome3D-3D-imprimante-fdm-exemple

  • Les machines 3D FDM impriment des couches situées entre 100 et 200 microns. Les impressions sont plus volumineuses que la résine et souffrent d’un déficit de  précision par rapport à cette dernière. Cependant, comme illustré sur la photo ci-dessus, les impressions réalisées à partir de filament sont loin de donner un sentiment d'imperfection. 

comparaison-imprimante-filament-fdm-resine-sla-atome3D-resultat-definition

  • Les imprimantes 3D SLA, quant à elles, proposent un volume d’impression plus réduit que les imprimantes FDM mais offrent bien plus de finesse dans les détails. En effet, la résolution est de l’ordre de 17 à 50 microns.

bijouterie-resine-impression-3D-imprimante-Atome3D-serie-détails


Enfin, la dernière grande différence est le post-traitement des prints et l’entretien de la machine.

Les modèles imprimés en filament nécessitent peu ou pas de post-traitement. En cas d’utilisation de supports, il faudra les détacher. D’éventuels cheveux d’ange peuvent apparaître. En dehors de ces deux cas, la pièce n’aura pas besoin de post-traitement. 

chevuex-dange-stringing-3D-print-atome3D-impression-3D-filament-fdm

Avec les imprimantes SLA, c’est un autre procédé. La résine étant toxique, il faut nettoyer les pièces imprimées ainsi que l’imprimante. Les pièces doivent également être traitées dans une chambre UV. Et toutes ces manipulations doivent se faire à l’aide d’équipements de protection (gants et lunettes). Si ce n’est pas compliqué, tous ces processus requièrent plus de temps et de précautions que l’impression filament.



Comparaison des imprimantes FDM et SLA


Les points forts et faibles Imprimante FDM Imprimante SLA
Avantages

-Facilité d’entretien

-Plus simple à prendre prendre en main pour les débutants

-Large variété de matériaux aux propriétés diverses 

-Capacité à imprimer de très volumineuses pièces ne nécessitant pas une grande précision

-Faible coût des consommables

-Post-traitement pratiquement inexistant

-Une précision sans pareille

-Le post-traitement est très avancé, de quoi laisser libre cours à ses envies

-Parfaite pour imprimer des pièces très détaillées comme les bijoux, les figurines ou le dentaire

-Une communauté grandissante

-Les fournisseurs d’imprimantes qui prennent conscience des difficultés du Maker et innovent leurs produits en conséquence (auto-alimentation de la résine, filtrage d’air intégré, les stations 2-en-1 Wash & Cure, des volumes d’impressions de plus en plus grands…)

Inconvénients

-Machines parfois très encombrantes

-Manque de précision par rapport à la résine et donc finition perfectible sur les petites pièces

-Compliqué de travailler sur un post-traitement

-Plus petit volume d’impression

-Des précautions à prendre pour imprimer (gants, lunettes, masques…)

-Plus de nettoyage que les imprimantes FDM

-N’est pas destinée aux modèles volumineux

-Coût de la résine plus élevé que le filament




Quelle technologie choisir entre le FDM et le SLA?


Alors quelle est l’imprimante 3D faite pour vous?

En premier lieu, il faut que vous définissiez votre usage. Est-ce que la possibilité de fabriquer à la chaîne est une condition? Les finitions sont-elles importantes? Est-ce que la vitesse d’impression est un facteur important? Autant d’interrogations qu’il faut prendre en compte avant de faire votre choix. 

impression-filament-buste-sniper-atome3D-fdm-imprimante-3D

Si vous souhaitez vous lancer dans le cosplay par exemple, vous allez imprimer de grosses pièces. Dans ce cas, une imprimante 3D FDM est toute indiquée.

impression-resine-3D-imprimante-atome3D-bijoux-bijouterie

À contrario, si vous souhaitez faire des figurines qualitatives et/ou de la bijouterie, privilégiez la précision, et donc une imprimante 3D SLA. Les deux usages se combinent parfaitement, et nombre de makers utilisent les deux types d’imprimantes 3D pour plus de polyvalence.

Il faut également que vous déterminiez l’espace alloué à votre machine. Que vous ayiez un emplacement suffisamment grand pour ne pas avoir à la déplacer pour l’utiliser. Et éviter ainsi un bon nombre de calibrations.

Enfin, prenez conscience du prix dans sa globalité. À savoir le prix de la machine, des consommables, des accessoires, et d’éventuelles pièces de rechange.



Conseils pour choisir son imprimante 3D

Par défaut, si vous ne savez pas vers quoi vous orienter, on vous conseille d’opter pour une imprimante 3D filament/FDM. Elles sont plus simples à prendre en main, elles demandent moins d’entretien et la communauté est déjà conséquente. 

Dans tous les cas, nous vous conseillons de prendre une machine populaire si vous débutez, quitte à payer un peu plus cher. Vous trouverez toujours plus de réponses à vos questions sur des machines largement diffusées, grâce à une communauté de makers qui auront déjà éprouvé tout type de situations.

Prenez le temps de vous renseigner sur votre future machine. Ne négligez pas les accessoires complémentaires comme les spatules ou les protections. Ils sont indispensables pour bien débuter dans le monde de l’impression 3D.
outils-debuter-impression-3D-kit-guide-debutant-atome3D

Filament (FDM) ou résine (SLA) : Comment choisir son imprimante 3D?

imprimante-3D-filament-ou-resine-Atome3D-fdm-sla-choisir

Quelle imprimante pour débuter dans l’impression 3D? Tout apprenti Maker s’est un jour heurté à cette question. Comment choisir entre l’impression filament (FDM) et résine (SLA) ? Afin de vous aider à bien cerner ces deux technologies et à faire votre choix, Atome3D.com vous propose ce guide qui vous aidera à vous y retrouver.

Petit aparté : il existe plusieurs technologies distinguant les imprimantes 3D résine: SLA, DLP et LCD. Chacune ayant ses propres avantages et inconvénients. Le procédé SLA étant le plus ancien, ce terme est devenu générique pour parler de la résine. Ainsi, il est communément admis que lorsqu’on parle d’imprimantes SLA, on désigne la résine. De la même manière, les imprimantes FDM représentent les machines à extrusion de filament.


Imprimante filament ou résine, quelle différence?

La première grande différence est le matériau utilisé pour imprimer.

resine-filament-matériau-charge-atome3D-différence-meilleur
Les deux technologies reposent sur un principe additif. C’est-à-dire de fines couches de matières qui se superposent pour fabriquer un objet en trois dimensions. Ces couches sont fabriquées dans un cas par dépôt de filament, et dans l’autre par un durcissement de résine.

La deuxième grande différence réside dans la finition des détails:

impressions-filament-atome3D-3D-imprimante-fdm-exemple

  • Les machines 3D FDM impriment des couches situées entre 100 et 200 microns. Les impressions sont plus volumineuses que la résine et souffrent d’un déficit de  précision par rapport à cette dernière. Cependant, comme illustré sur la photo ci-dessus, les impressions réalisées à partir de filament sont loin de donner un sentiment d'imperfection. 

comparaison-imprimante-filament-fdm-resine-sla-atome3D-resultat-definition

  • Les imprimantes 3D SLA, quant à elles, proposent un volume d’impression plus réduit que les imprimantes FDM mais offrent bien plus de finesse dans les détails. En effet, la résolution est de l’ordre de 17 à 50 microns.

bijouterie-resine-impression-3D-imprimante-Atome3D-serie-détails


Enfin, la dernière grande différence est le post-traitement des prints et l’entretien de la machine.

Les modèles imprimés en filament nécessitent peu ou pas de post-traitement. En cas d’utilisation de supports, il faudra les détacher. D’éventuels cheveux d’ange peuvent apparaître. En dehors de ces deux cas, la pièce n’aura pas besoin de post-traitement. 

chevuex-dange-stringing-3D-print-atome3D-impression-3D-filament-fdm

Avec les imprimantes SLA, c’est un autre procédé. La résine étant toxique, il faut nettoyer les pièces imprimées ainsi que l’imprimante. Les pièces doivent également être traitées dans une chambre UV. Et toutes ces manipulations doivent se faire à l’aide d’équipements de protection (gants et lunettes). Si ce n’est pas compliqué, tous ces processus requièrent plus de temps et de précautions que l’impression filament.



Comparaison des imprimantes FDM et SLA


Les points forts et faibles Imprimante FDM Imprimante SLA
Avantages

-Facilité d’entretien

-Plus simple à prendre prendre en main pour les débutants

-Large variété de matériaux aux propriétés diverses 

-Capacité à imprimer de très volumineuses pièces ne nécessitant pas une grande précision

-Faible coût des consommables

-Post-traitement pratiquement inexistant

-Une précision sans pareille

-Le post-traitement est très avancé, de quoi laisser libre cours à ses envies

-Parfaite pour imprimer des pièces très détaillées comme les bijoux, les figurines ou le dentaire

-Une communauté grandissante

-Les fournisseurs d’imprimantes qui prennent conscience des difficultés du Maker et innovent leurs produits en conséquence (auto-alimentation de la résine, filtrage d’air intégré, les stations 2-en-1 Wash & Cure, des volumes d’impressions de plus en plus grands…)

Inconvénients

-Machines parfois très encombrantes

-Manque de précision par rapport à la résine et donc finition perfectible sur les petites pièces

-Compliqué de travailler sur un post-traitement

-Plus petit volume d’impression

-Des précautions à prendre pour imprimer (gants, lunettes, masques…)

-Plus de nettoyage que les imprimantes FDM

-N’est pas destinée aux modèles volumineux

-Coût de la résine plus élevé que le filament




Quelle technologie choisir entre le FDM et le SLA?


Alors quelle est l’imprimante 3D faite pour vous?

En premier lieu, il faut que vous définissiez votre usage. Est-ce que la possibilité de fabriquer à la chaîne est une condition? Les finitions sont-elles importantes? Est-ce que la vitesse d’impression est un facteur important? Autant d’interrogations qu’il faut prendre en compte avant de faire votre choix. 

impression-filament-buste-sniper-atome3D-fdm-imprimante-3D

Si vous souhaitez vous lancer dans le cosplay par exemple, vous allez imprimer de grosses pièces. Dans ce cas, une imprimante 3D FDM est toute indiquée.

impression-resine-3D-imprimante-atome3D-bijoux-bijouterie

À contrario, si vous souhaitez faire des figurines qualitatives et/ou de la bijouterie, privilégiez la précision, et donc une imprimante 3D SLA. Les deux usages se combinent parfaitement, et nombre de makers utilisent les deux types d’imprimantes 3D pour plus de polyvalence.

Il faut également que vous déterminiez l’espace alloué à votre machine. Que vous ayiez un emplacement suffisamment grand pour ne pas avoir à la déplacer pour l’utiliser. Et éviter ainsi un bon nombre de calibrations.

Enfin, prenez conscience du prix dans sa globalité. À savoir le prix de la machine, des consommables, des accessoires, et d’éventuelles pièces de rechange.



Conseils pour choisir son imprimante 3D

Par défaut, si vous ne savez pas vers quoi vous orienter, on vous conseille d’opter pour une imprimante 3D filament/FDM. Elles sont plus simples à prendre en main, elles demandent moins d’entretien et la communauté est déjà conséquente. 

Dans tous les cas, nous vous conseillons de prendre une machine populaire si vous débutez, quitte à payer un peu plus cher. Vous trouverez toujours plus de réponses à vos questions sur des machines largement diffusées, grâce à une communauté de makers qui auront déjà éprouvé tout type de situations.

Prenez le temps de vous renseigner sur votre future machine. Ne négligez pas les accessoires complémentaires comme les spatules ou les protections. Ils sont indispensables pour bien débuter dans le monde de l’impression 3D.
outils-debuter-impression-3D-kit-guide-debutant-atome3D