Dans cet article nous allons évoquer le problème des lignes horizontales non désirées et visibles qui apparaissent sur une surface d'une impression 3D. Même si ces lignes constituent un grand inconvénient, il est possible de déterminer les principales causes de leur apparition et ainsi savoir comment réduire la probabilité de leurs formations.

En général, ces lignes sont causées par un mauvais alignement d'une couche avec la suivante ou plusieurs couches. Mais donc pourquoi ce mauvais alignement a lieu premièrement ?

Il y a plusieurs raisons pour cela, alors analysons celles-ci une par une ensemble avec de potentielles solutions sur comment minimiser chaque effet.


Veuillez noter que nous ne parlons pas des lignes naturelles des couches qui peuvent être visible à travers toute la surface de la pièce 3D. Cet article traite des mauvais alignements aléatoires et remarquables entre les couches.

 

RAISON #1. Changements soudains du temps d'exposition d'une couche à l'autre.

Une des raisons les plus évidentes de pourquoi ces lignes apparaissent sur la surface est le changement de durée d’exposition le long de l'impression. La plupart d'entre nous sommes familiarisés avec le concept de différents temps d'exposition pour différentes zones de l'impression comme le raft, la base, l'ensemble des supports, etc. Ceux-ci sont primordiaux pour une bonne impression, mais si vous devez faire les moindre changements sur le temps d'exposition pour des couches du modèle, alors vous pouvez quasiment être certain que cela résultera en des lignes visibles sur la surface. Et donc, évitez les changements d'exposition pour les couches de modèle à tout prix à moins que ce ne soit absolument nécessaire.


RAISON #2. Changement de vitesse de l'axe Z.

Comme pour les temps d'exposition, il en est de même pour les vitesses de l'axe-Z. L'impression 3D SLA (UV, résine) ne tolère pas de changements inattendus des paramètres à n'importe quel moment du processus. Par conséquent, lorsque l'impression est passée aux étapes de couches du modèle (après la complétude des couches de base et des couches de support), il n'est pas recommandé non plus de changer les vitesses de l'axe-Z. Les changements de vitesse sur cet axe résulteront en différents stress mécaniques que des couches subséquentes doivent supporter et, ainsi, peuvent causer des étirement et des déformations différentes des couches précédentes.


RAISON #3. Interruptions inattendues du procès d'impression.

Si pour une certaine raison vous décidez de faire une pause pendant une impression, ceci va augmenter considérablement les chances de lignes et marques visibles. La principale raison de ceci est le rétrécissage de la résine 3D que vous êtes en train d'utiliser. Même si quelques matériaux d'impression 3D sont caractérisés par des propriétés de rétrécissement supérieures aux autres, ils sont plus ou moins tous soumis à ce problème. Si vous arrêtez votre impression 3D, le rétrécissement de la partie déjà complète du modèle sera perturbé. Ainsi, il peut rétrécir trop pour s'aligner parfaitement avec les couches subséquentes du modèle. Alors si ce n'est pas critique, ne pas perturber le rythme d'impression 3D en résine.


RAISON #4. Changements dans la structure du modèle.

Si vous expérimentez des changements soudains de la structure du modèle, comme de changements du taux de remplissage ou passer d'une petite section de croisement à une grande section de croisement, il en résultera typiquement des lignes de surface visibles. Si vous avez de telles transitions parmis vos couches, ceci résultera en de sévères changements volumétriques des couches. Le volume de résine dans chaque couche affectera énormément le rétrécissement de chaque couche durcie. Des quantités inégales de matériau d'impression 3D parmis les couches se traduira en un rétrécissement variable qui est la cause principale de telles marques et lignes visibles en surface.


En effet, la seule façon raisonnable d'éviter ce phénomène est de minimiser la probabilité d'une transition de la sorte. Ceci peut se faire par un bon choix d’orientation des pièces pour que lors de l'impression 3D, le recouvrement de couches change le plus graduellement possible.

RAISON #5. Position instable et la base de la pièce.

Si la pièce que vous êtes en train d'imprimer n'a pas une base solide, elle peut facilement être tordue durant le procès. Même des micro-changements dans la position de la pièce résulteront en de visibles marques sur la surface. De tels changements de position peuvent typiquement avoir lieu pour les trois raisons suivantes :

- Manque de support. Des parties avec des supports insuffisants se pencheront bien plus facilement et causer un mauvais alignement parmis les couches.

- Exposition insuffisante. Ceci s’applique spécialement pour la base et les couches de support, puisqu'elles doivent supporter le nombre de cycles de séparation le plus important.

- Propriétés matérielles. La résine peut être trop molle ou flexible.


Une fondation solide et robuste avec de bons supports aidera à la stabilité de votre pièce durant l'impression et réduira l'impact négatif des efforts mécaniques de la séparation des couches FEP ou PDMS. Vous devrez aussi faire attention aux temps d'exposition pour les couches de base et supports car une légère surexposition peut augmenter leur rigidité. Enfin, vous devriez aussi considérer si les matériaux que vous êtes en train d'utiliser sont conformes pour votre imprimante. Simplement en changeant votre résine pour une résine un peu plus dure ou avec des propriétés de rétrécissement inférieures peut largement réduire les possibilités de déformation.


RAISON #6. Résine sur le plateau perturbée lors de l'exposition.

Lorsqu'on essaye d'éviter les marques et les lignes sur la surface, de la résine non perturbée dans le bac est un autre facteur à considérer. Une perturbation de la résine affectera l'homogénéité de la résine à un moment donné. Simplement en mélangeant la résine ou en versant un peu plus, vous changerez la consistance de votre matériau. Si vous en verser plus dans le bac à résine, vous pouvez, par exemple, affecter l'homogénéité du pigment. Une concentration de pigment non homogène affectera les propriétés d’empêchement de passage de lumière et ainsi, pourrait conduire à une perte de l'homogénéité de la structure des couches.


RAISON #7. Durabilité de l'axe Z.

Un axe Z instable et ayant du jeu peut être une source importante de plusieurs imperfections d'impression 3D SLA. Si vous avez un axe Z qui a du jeu, cela peut amener à des marques de surfaces qui traduisent aussi une procyclicité. Alors si vous remarquez que les marques se répètent périodiquement sur la surface avec des espacements égaux c'est un exemple clair d'un axe Z ayant du jeu. Observez comment l'axe Z bouge et si le jeu est apparent. Si c'est le cas, essayez de changer la tige filetée de l'axe Z. Essayez de l'installer le plus droit possible pour éviter de futurs jeux.


En plus, n'oubliez pas de garder la tige de l'axe Z propre et bien lubrifiée. Un résidu de poussière ou de saleté  peut avoir un impact important sur la fluidité du mouvement de l'axe Z. Sans un mouvement doux de l'axe Z, vous ne pouvez pas attendre d'imprimer une surface parfaite.


RAISON #8. Séparation des couches de FEP ou PDMS.

Lors de l'impression, la plupart des imprimantes "à l'envers" doivent supporter une séparation de couche. Quelques imprimantes ont un fond de bac qui est couvert d'un film soit FEP, soit PDMS. Dû à la fermeté du fond du bac de résine, elles emploient souvent une action de pencher pour séparer les couches du fond du bac de résine. Cette approche a tendance à créer de plus grands poids d'un côté du modèle. Dû à ce surpoid du modèle, il a tendance à pivoter plus d'un côté qu'à son opposé et ainsi créer des marques non symétriques en surface. Pour éviter ceci, il faut prendre en considération cette différence de poids et concevoir des supports différents pour palier aux efforts.


RAISON  #9. Sédimentation du matériau.

Les résines sont constituées de plusieurs composants et la plupart d’entre eux restent homogènes quand on les mélange. Cependant ce n'est pas le cas avec quelques composants spécifiques.


Les pigments sont des particules solides qui ne se dissolvent pas dans la résine. Dû à la différence de masse volumique, ceux-ci ont tendance à se poser dans la résine 3D (c'est pour cela que l'étiquette marque "bien agiter avant utilisation"). De cette manière, si vous imprimez des formes très longues avec de la résine très pigmentée, vous pouvez expérimenter des marques et des lignes dues à cette sédimentation.


Si vous aimez la résine que vous utilisez, il n'y a aucune façon d'éviter ce problème fondamental. Vous pouvez envisager de mélanger pendant l'impression, mais rappelez-vous qu'en remuant et en perturbant la résine vous pouvez aussi augmenter les chances d'avoir des marques sur la surface. Une option est d'utiliser des résines 3D qui incluent des colorants solubles au lieu de pigments. Ceux ci ne se tassent pas au fond puisqu'ils se dissolvent et résultent en une solution uniforme.


RAISON #10. Paramètres d'impression incorrects et erreurs générales.

Mis à part les problèmes précédemment mentionnés qui peuvent causer des marques et des lignes en surface, vous devez toujours garder en tête qu'il y a des facteurs aléatoires. Dans la plupart des cas, les lignes et marques de surface peuvent être le résultat de paramètres d'impression complètement erronés. Ils peuvent être un temps d'exposition trop long pour une simple couche ou une vitesse de rétraction trop élevée. Donc si vous désirez une très bonne qualité de surface, optez pour des paramètres d'impression plus conservatifs et faites de rigoureuses procédures de calibration avant d'imprimer des pièces sensibles, pour pouvoir ainsi trouver les paramètres optimaux.

Finalement, n'oubliez pas de bien remuer votre bouteille de résine, puisque des matériaux non-homogènes peuvent augmenter la probabilité de marques de surface.


Source : https://ameralabs.com/blog/10-reasons-for-unexpected-horizontal-lines-on-your-3d-printed-parts/

Vous aussi vous rencontrez des difficultés avec vos imprimantes résine ? Essayez nos résines !

 

Dans cet article nous allons évoquer le problème des lignes horizontales non désirées et visibles qui apparaissent sur une surface d'une impression 3D. Même si ces lignes constituent un grand inconvénient, il est possible de déterminer les principales causes de leur apparition et ainsi savoir comment réduire la probabilité de leurs formations.

En général, ces lignes sont causées par un mauvais alignement d'une couche avec la suivante ou plusieurs couches. Mais donc pourquoi ce mauvais alignement a lieu premièrement ?

Il y a plusieurs raisons pour cela, alors analysons celles-ci une par une ensemble avec de potentielles solutions sur comment minimiser chaque effet.


Veuillez noter que nous ne parlons pas des lignes naturelles des couches qui peuvent être visible à travers toute la surface de la pièce 3D. Cet article traite des mauvais alignements aléatoires et remarquables entre les couches.

 

RAISON #1. Changements soudains du temps d'exposition d'une couche à l'autre.

Une des raisons les plus évidentes de pourquoi ces lignes apparaissent sur la surface est le changement de durée d’exposition le long de l'impression. La plupart d'entre nous sommes familiarisés avec le concept de différents temps d'exposition pour différentes zones de l'impression comme le raft, la base, l'ensemble des supports, etc. Ceux-ci sont primordiaux pour une bonne impression, mais si vous devez faire les moindre changements sur le temps d'exposition pour des couches du modèle, alors vous pouvez quasiment être certain que cela résultera en des lignes visibles sur la surface. Et donc, évitez les changements d'exposition pour les couches de modèle à tout prix à moins que ce ne soit absolument nécessaire.


RAISON #2. Changement de vitesse de l'axe Z.

Comme pour les temps d'exposition, il en est de même pour les vitesses de l'axe-Z. L'impression 3D SLA (UV, résine) ne tolère pas de changements inattendus des paramètres à n'importe quel moment du processus. Par conséquent, lorsque l'impression est passée aux étapes de couches du modèle (après la complétude des couches de base et des couches de support), il n'est pas recommandé non plus de changer les vitesses de l'axe-Z. Les changements de vitesse sur cet axe résulteront en différents stress mécaniques que des couches subséquentes doivent supporter et, ainsi, peuvent causer des étirement et des déformations différentes des couches précédentes.


RAISON #3. Interruptions inattendues du procès d'impression.

Si pour une certaine raison vous décidez de faire une pause pendant une impression, ceci va augmenter considérablement les chances de lignes et marques visibles. La principale raison de ceci est le rétrécissage de la résine 3D que vous êtes en train d'utiliser. Même si quelques matériaux d'impression 3D sont caractérisés par des propriétés de rétrécissement supérieures aux autres, ils sont plus ou moins tous soumis à ce problème. Si vous arrêtez votre impression 3D, le rétrécissement de la partie déjà complète du modèle sera perturbé. Ainsi, il peut rétrécir trop pour s'aligner parfaitement avec les couches subséquentes du modèle. Alors si ce n'est pas critique, ne pas perturber le rythme d'impression 3D en résine.


RAISON #4. Changements dans la structure du modèle.

Si vous expérimentez des changements soudains de la structure du modèle, comme de changements du taux de remplissage ou passer d'une petite section de croisement à une grande section de croisement, il en résultera typiquement des lignes de surface visibles. Si vous avez de telles transitions parmis vos couches, ceci résultera en de sévères changements volumétriques des couches. Le volume de résine dans chaque couche affectera énormément le rétrécissement de chaque couche durcie. Des quantités inégales de matériau d'impression 3D parmis les couches se traduira en un rétrécissement variable qui est la cause principale de telles marques et lignes visibles en surface.


En effet, la seule façon raisonnable d'éviter ce phénomène est de minimiser la probabilité d'une transition de la sorte. Ceci peut se faire par un bon choix d’orientation des pièces pour que lors de l'impression 3D, le recouvrement de couches change le plus graduellement possible.

RAISON #5. Position instable et la base de la pièce.

Si la pièce que vous êtes en train d'imprimer n'a pas une base solide, elle peut facilement être tordue durant le procès. Même des micro-changements dans la position de la pièce résulteront en de visibles marques sur la surface. De tels changements de position peuvent typiquement avoir lieu pour les trois raisons suivantes :

- Manque de support. Des parties avec des supports insuffisants se pencheront bien plus facilement et causer un mauvais alignement parmis les couches.

- Exposition insuffisante. Ceci s’applique spécialement pour la base et les couches de support, puisqu'elles doivent supporter le nombre de cycles de séparation le plus important.

- Propriétés matérielles. La résine peut être trop molle ou flexible.


Une fondation solide et robuste avec de bons supports aidera à la stabilité de votre pièce durant l'impression et réduira l'impact négatif des efforts mécaniques de la séparation des couches FEP ou PDMS. Vous devrez aussi faire attention aux temps d'exposition pour les couches de base et supports car une légère surexposition peut augmenter leur rigidité. Enfin, vous devriez aussi considérer si les matériaux que vous êtes en train d'utiliser sont conformes pour votre imprimante. Simplement en changeant votre résine pour une résine un peu plus dure ou avec des propriétés de rétrécissement inférieures peut largement réduire les possibilités de déformation.


RAISON #6. Résine sur le plateau perturbée lors de l'exposition.

Lorsqu'on essaye d'éviter les marques et les lignes sur la surface, de la résine non perturbée dans le bac est un autre facteur à considérer. Une perturbation de la résine affectera l'homogénéité de la résine à un moment donné. Simplement en mélangeant la résine ou en versant un peu plus, vous changerez la consistance de votre matériau. Si vous en verser plus dans le bac à résine, vous pouvez, par exemple, affecter l'homogénéité du pigment. Une concentration de pigment non homogène affectera les propriétés d’empêchement de passage de lumière et ainsi, pourrait conduire à une perte de l'homogénéité de la structure des couches.


RAISON #7. Durabilité de l'axe Z.

Un axe Z instable et ayant du jeu peut être une source importante de plusieurs imperfections d'impression 3D SLA. Si vous avez un axe Z qui a du jeu, cela peut amener à des marques de surfaces qui traduisent aussi une procyclicité. Alors si vous remarquez que les marques se répètent périodiquement sur la surface avec des espacements égaux c'est un exemple clair d'un axe Z ayant du jeu. Observez comment l'axe Z bouge et si le jeu est apparent. Si c'est le cas, essayez de changer la tige filetée de l'axe Z. Essayez de l'installer le plus droit possible pour éviter de futurs jeux.


En plus, n'oubliez pas de garder la tige de l'axe Z propre et bien lubrifiée. Un résidu de poussière ou de saleté  peut avoir un impact important sur la fluidité du mouvement de l'axe Z. Sans un mouvement doux de l'axe Z, vous ne pouvez pas attendre d'imprimer une surface parfaite.


RAISON #8. Séparation des couches de FEP ou PDMS.

Lors de l'impression, la plupart des imprimantes "à l'envers" doivent supporter une séparation de couche. Quelques imprimantes ont un fond de bac qui est couvert d'un film soit FEP, soit PDMS. Dû à la fermeté du fond du bac de résine, elles emploient souvent une action de pencher pour séparer les couches du fond du bac de résine. Cette approche a tendance à créer de plus grands poids d'un côté du modèle. Dû à ce surpoid du modèle, il a tendance à pivoter plus d'un côté qu'à son opposé et ainsi créer des marques non symétriques en surface. Pour éviter ceci, il faut prendre en considération cette différence de poids et concevoir des supports différents pour palier aux efforts.


RAISON  #9. Sédimentation du matériau.

Les résines sont constituées de plusieurs composants et la plupart d’entre eux restent homogènes quand on les mélange. Cependant ce n'est pas le cas avec quelques composants spécifiques.


Les pigments sont des particules solides qui ne se dissolvent pas dans la résine. Dû à la différence de masse volumique, ceux-ci ont tendance à se poser dans la résine 3D (c'est pour cela que l'étiquette marque "bien agiter avant utilisation"). De cette manière, si vous imprimez des formes très longues avec de la résine très pigmentée, vous pouvez expérimenter des marques et des lignes dues à cette sédimentation.


Si vous aimez la résine que vous utilisez, il n'y a aucune façon d'éviter ce problème fondamental. Vous pouvez envisager de mélanger pendant l'impression, mais rappelez-vous qu'en remuant et en perturbant la résine vous pouvez aussi augmenter les chances d'avoir des marques sur la surface. Une option est d'utiliser des résines 3D qui incluent des colorants solubles au lieu de pigments. Ceux ci ne se tassent pas au fond puisqu'ils se dissolvent et résultent en une solution uniforme.


RAISON #10. Paramètres d'impression incorrects et erreurs générales.

Mis à part les problèmes précédemment mentionnés qui peuvent causer des marques et des lignes en surface, vous devez toujours garder en tête qu'il y a des facteurs aléatoires. Dans la plupart des cas, les lignes et marques de surface peuvent être le résultat de paramètres d'impression complètement erronés. Ils peuvent être un temps d'exposition trop long pour une simple couche ou une vitesse de rétraction trop élevée. Donc si vous désirez une très bonne qualité de surface, optez pour des paramètres d'impression plus conservatifs et faites de rigoureuses procédures de calibration avant d'imprimer des pièces sensibles, pour pouvoir ainsi trouver les paramètres optimaux.

Finalement, n'oubliez pas de bien remuer votre bouteille de résine, puisque des matériaux non-homogènes peuvent augmenter la probabilité de marques de surface.


Source : https://ameralabs.com/blog/10-reasons-for-unexpected-horizontal-lines-on-your-3d-printed-parts/

Vous aussi vous rencontrez des difficultés avec vos imprimantes résine ? Essayez nos résines !