EASY COVID 19

 

Masque d'urgence pour les ventilateurs des hôpitaux

Ces derniers jours, nous avons été contactés par un ancien médecin-chef de l'hôpital Gardone Valtrompia, le Dr Renato Favero, qui est entré en contact avec Isinnova par l'intermédiaire d'un médecin de l'hôpital Chiari, l'établissement de santé pour lequel nous fabriquions les valves d'urgence avec un procédé d'impression en 3D. Le docteur Favero nous a fait part d'une idée pour remédier à l'éventuelle pénurie de masques hospitaliers C-PAP pour la thérapie sous-intensive, qui se profile comme un problème concret lié à la diffusion du Covid-19 : il s'agit de la construction d'un masque respiratoire d'urgence, réalisé en ajustant un masque de plongée déjà disponible sur le marché.


 

Nous avons analysé la proposition avec l'inventeur. Nous avons contacté en peu de temps Décathlon, en tant qu'idéateur, producteur et fournisseur du masque de plongée Easybreath. L'entreprise a immédiatement accepté de coopérer en fournissant le dessin CAO du masque que nous avions identifié. Le produit a été démonté, étudié, et les modifications à apporter ont été évaluées. Un nouveau composant a ensuite été conçu pour garantir la connexion au ventilateur. Nous avons appelé la valve de liaison Charlotte, et nous l'avons rapidement imprimée en 3D.
Le prototype dans son ensemble a été testé sur un de nos collègues directement à l'intérieur de l'hôpital Chiari, connecté au corps du respirateur, et s'est avéré fonctionner correctement. L'hôpital lui-même a été enthousiasmé par l'idée et a décidé de tester le dispositif sur un patient dans le besoin. Le test a été couronné de succès. Nous répétons que l'idée est destinée aux établissements de santé et qu'elle vise à aider à la réalisation d'un masque d'urgence dans le cas d'une situation difficile, où il n'est pas possible de trouver des fournitures médicales officielles. Ni le masque ni le lien ne sont certifiés et leur utilisation est soumise à une situation de nécessité obligatoire.

L'utilisation par le patient est soumise à l'acceptation de l'utilisation d'un dispositif biomédical non certifié, en fournissant une déclaration signée.
Vu l'efficacité du projet, nous avons décidé de breveter d'urgence la valve de liaison (Charlotte Valve), pour éviter toute spéculation sur le prix du composant. Nous précisons que le brevet restera libre d'utilisation, car il est dans notre intention que tous les hôpitaux qui en ont besoin puissent l'utiliser si nécessaire.
Nous avons décidé de partager librement le dossier pour la réalisation du lien en impression 3d. Contrairement à la valve du respirateur, le lien est facile à réaliser, de sorte qu'il est possible pour tous les fabricants d'essayer de l'imprimer correctement.
Les établissements de santé en difficulté pourront acheter le masque Decathlon (ici le lien), et entrer en contact avec les imprimeurs 3d qui pourraient réaliser la pièce et la fournir.

Nous précisons que notre initiative est totalement à but non lucratif, nous n'obtiendrons aucune redevance sur l'idée du lien, ni sur les ventes de masques Décathlon.

Vous trouverez ci-dessous :

 - Document à signer par le patient pour l'utilisation de l'appareil dans une situation d'urgence

 - Lien vers la page du ministère de la santé, qui explique comment activer la procédure d'urgence pour les soins de compassion


 - Instructions vidéo sur la préparation du masque d'urgence une fois tous les éléments obtenus

 - Fichiers .stl, .dwg et .step pour l'impression 3D



      Nous pouvons fournir un soutien supplémentaire et des précisions aux établissements de santé et aux fabricants qui souhaitent établir la connexion, si nécessaire.

      Ce dispositif n'est pas certifié. Il est recommandé, pour ceux qui veulent utiliser la documentation pour le reproduire, de se prévaloir de la collaboration d'un personnel technique spécialisé pour la réalisation et la supervision d'un médecin pour l'utilisation. Il est absolument déconseillé de le reproduire si vous ne disposez pas de telles compétences.

      Isinnova déclare qu'elle libère les dessins, les logiques et tout autre droit de propriété intellectuelle relatif au dispositif de valve Charlotte est libéré gratuitement à condition qu'il ne soit PAS utilisé à des fins commerciales.

       


       

      Imprimez en 3D le fichier "Charlotte Valve 1" si votre masque est un modèle 1, "Charlotte Valve 2" si vous possédez un modèle 2.

      En fonction des besoins, nous avons identifié différentes configurations, que vous trouverez dans le schéma suivant.

      Suite à certaines demandes, nous recommandons quelques paramètres d'impression (non obligatoires) pour la production 3D des composants Charlotte et Dave pour le masque respiratoire assisté.

      Pour la production de ces pièces, la haute précision n'étant pas requise, une imprimante à filament FDM avec des réglages "de base" est plus que suffisante ;

       - Filament PLA 1,75 mm

       - Température de la buse : 205 - 210 ° C

       - Température de la plaque de construction : 35-50 ° C

       - Épaisseur de la couche : 0,2 mm

       - Supports : ne touchant que la plaque de construction.

       - Orientation : Charlotte s'appuie sur le plan terminal (comme le montrent les images), Dave s'appuie sur le plus grand diamètre verticalement.


        En ce qui concerne le matériel d'impression, nous recommandons le filament le plus courant sur le marché, le PLA (polylactique) ; ceci pour plusieurs raisons :

         - Inodore (rappelons que les patients doivent respirer l'air passant par ces composants)

         - Le moins dangereux possible
        (le PLA est peu dangereux et biocomposable)

         - Relativement flexible (doit être déformé élastiquement pour être couplé avec d'autres

             

            Article en provenance de : https://www.isinnova.it/easy-covid19-eng/

            EASY COVID 19

             

            Masque d'urgence pour les ventilateurs des hôpitaux

            Ces derniers jours, nous avons été contactés par un ancien médecin-chef de l'hôpital Gardone Valtrompia, le Dr Renato Favero, qui est entré en contact avec Isinnova par l'intermédiaire d'un médecin de l'hôpital Chiari, l'établissement de santé pour lequel nous fabriquions les valves d'urgence avec un procédé d'impression en 3D. Le docteur Favero nous a fait part d'une idée pour remédier à l'éventuelle pénurie de masques hospitaliers C-PAP pour la thérapie sous-intensive, qui se profile comme un problème concret lié à la diffusion du Covid-19 : il s'agit de la construction d'un masque respiratoire d'urgence, réalisé en ajustant un masque de plongée déjà disponible sur le marché.


             

            Nous avons analysé la proposition avec l'inventeur. Nous avons contacté en peu de temps Décathlon, en tant qu'idéateur, producteur et fournisseur du masque de plongée Easybreath. L'entreprise a immédiatement accepté de coopérer en fournissant le dessin CAO du masque que nous avions identifié. Le produit a été démonté, étudié, et les modifications à apporter ont été évaluées. Un nouveau composant a ensuite été conçu pour garantir la connexion au ventilateur. Nous avons appelé la valve de liaison Charlotte, et nous l'avons rapidement imprimée en 3D.
            Le prototype dans son ensemble a été testé sur un de nos collègues directement à l'intérieur de l'hôpital Chiari, connecté au corps du respirateur, et s'est avéré fonctionner correctement. L'hôpital lui-même a été enthousiasmé par l'idée et a décidé de tester le dispositif sur un patient dans le besoin. Le test a été couronné de succès. Nous répétons que l'idée est destinée aux établissements de santé et qu'elle vise à aider à la réalisation d'un masque d'urgence dans le cas d'une situation difficile, où il n'est pas possible de trouver des fournitures médicales officielles. Ni le masque ni le lien ne sont certifiés et leur utilisation est soumise à une situation de nécessité obligatoire.

            L'utilisation par le patient est soumise à l'acceptation de l'utilisation d'un dispositif biomédical non certifié, en fournissant une déclaration signée.
            Vu l'efficacité du projet, nous avons décidé de breveter d'urgence la valve de liaison (Charlotte Valve), pour éviter toute spéculation sur le prix du composant. Nous précisons que le brevet restera libre d'utilisation, car il est dans notre intention que tous les hôpitaux qui en ont besoin puissent l'utiliser si nécessaire.
            Nous avons décidé de partager librement le dossier pour la réalisation du lien en impression 3d. Contrairement à la valve du respirateur, le lien est facile à réaliser, de sorte qu'il est possible pour tous les fabricants d'essayer de l'imprimer correctement.
            Les établissements de santé en difficulté pourront acheter le masque Decathlon (ici le lien), et entrer en contact avec les imprimeurs 3d qui pourraient réaliser la pièce et la fournir.

            Nous précisons que notre initiative est totalement à but non lucratif, nous n'obtiendrons aucune redevance sur l'idée du lien, ni sur les ventes de masques Décathlon.

            Vous trouverez ci-dessous :

             - Document à signer par le patient pour l'utilisation de l'appareil dans une situation d'urgence

             - Lien vers la page du ministère de la santé, qui explique comment activer la procédure d'urgence pour les soins de compassion


             - Instructions vidéo sur la préparation du masque d'urgence une fois tous les éléments obtenus

             - Fichiers .stl, .dwg et .step pour l'impression 3D



                Nous pouvons fournir un soutien supplémentaire et des précisions aux établissements de santé et aux fabricants qui souhaitent établir la connexion, si nécessaire.

                Ce dispositif n'est pas certifié. Il est recommandé, pour ceux qui veulent utiliser la documentation pour le reproduire, de se prévaloir de la collaboration d'un personnel technique spécialisé pour la réalisation et la supervision d'un médecin pour l'utilisation. Il est absolument déconseillé de le reproduire si vous ne disposez pas de telles compétences.

                Isinnova déclare qu'elle libère les dessins, les logiques et tout autre droit de propriété intellectuelle relatif au dispositif de valve Charlotte est libéré gratuitement à condition qu'il ne soit PAS utilisé à des fins commerciales.

                 


                 

                Imprimez en 3D le fichier "Charlotte Valve 1" si votre masque est un modèle 1, "Charlotte Valve 2" si vous possédez un modèle 2.

                En fonction des besoins, nous avons identifié différentes configurations, que vous trouverez dans le schéma suivant.

                Suite à certaines demandes, nous recommandons quelques paramètres d'impression (non obligatoires) pour la production 3D des composants Charlotte et Dave pour le masque respiratoire assisté.

                Pour la production de ces pièces, la haute précision n'étant pas requise, une imprimante à filament FDM avec des réglages "de base" est plus que suffisante ;

                 - Filament PLA 1,75 mm

                 - Température de la buse : 205 - 210 ° C

                 - Température de la plaque de construction : 35-50 ° C

                 - Épaisseur de la couche : 0,2 mm

                 - Supports : ne touchant que la plaque de construction.

                 - Orientation : Charlotte s'appuie sur le plan terminal (comme le montrent les images), Dave s'appuie sur le plus grand diamètre verticalement.


                  En ce qui concerne le matériel d'impression, nous recommandons le filament le plus courant sur le marché, le PLA (polylactique) ; ceci pour plusieurs raisons :

                   - Inodore (rappelons que les patients doivent respirer l'air passant par ces composants)

                   - Le moins dangereux possible
                  (le PLA est peu dangereux et biocomposable)

                   - Relativement flexible (doit être déformé élastiquement pour être couplé avec d'autres

                       

                      Article en provenance de : https://www.isinnova.it/easy-covid19-eng/