Ces dernières années, les imprimantes 3D sont devenues beaucoup plus abordables et disponibles dans une variété de styles optimisés pour différentes applications et types d’impression. Ces prix plus bas les rendent accessibles à un plus grand nombre de personnes. Par conséquent, il est important de connaître leurs différences afin de pouvoir choisir le bon modèle.

Les imprimantes FDM, qui existent désormais dans de multiples formes et tailles, conviennent parfaitement au prototypage et à la fabrication d'objets de grande taille, tandis que les imprimantes à base de résine (SLA, MSLA et DLP) permettent d'obtenir des détails beaucoup plus précis, généralement à une échelle plus petite, ce qui en fait un achat fantastique pour quiconque cherche à concevoir des bijoux, des miniatures de table ou encore des figurines.

Dans cet article, nous vous présentons une sélection de quelques-unes des meilleures imprimantes 3D FDM pas chères, c’est-à-dire à moins de 500 euros. Vous trouverez également quelques conseils pour bien choisir votre imprimante à petit prix !



Que voulez-vous imprimer ?

Afin de choisir l’imprimante 3D qui sera la mieux adaptée à vos besoins, il faut premièrement définir l’utilisation que vous comptez en faire.

Par exemple, les consommateurs débutants et les écoles iront plutôt vers un appareil facile à installer et à utiliser, ne nécessitant que peu d’entretien et offrant une qualité d’impression raisonnablement bonne. Les amateurs et les artistes auront eux besoin de fonctionnalités spéciales comme la possibilité d’imprimer des objets avec plusieurs couleurs ou différents types de filaments. Les concepteurs et autres professionnels seront plus exigeants sur la qualité d’impression. Les ateliers de fabrication en petite série apprécieront une grande surface de construction pour imprimer plusieurs objets à la fois. Enfin, les particuliers, qui souhaitent montrer les merveilles de l’impression 3D à leurs amis ou à leurs clients, se dirigeront principalement vers une machine élégante et fiable.


La taille de l'objet que vous souhaitez imprimer

Vous devrez penser à l’espace dont vous disposez pour installer votre imprimante 3D. Si vous manquez d’espace, un modèle plus petit sera bien évidemment à privilégier, certaines imprimantes 3D ne pouvant créer que de minuscules objets. En revanche, d’autres modèles ont des plateformes de construction plus généreuses pour vous permettre de faire preuve de plus de créativité, à des échelles supérieures.

Vous devez également tenir compte de la taille des impressions que vous souhaitez faire, car l’espace de construction varie d’une imprimante à une autre. Ainsi assurez-vous que la zone de construction (le volume maximal d'impression en trois dimensions) d’une imprimante 3D est suffisamment grande pour le type d’objet que vous avez l’intention d’imprimer.

Fiabilité / durabilité

Vous voulez une imprimante 3D fabriquée à partir de matériaux robustes pour durer longtemps ? Vous souhaitez également qu’elle imprime avec précision et netteté, pour un meilleur résultat ? Un conseil, assurez-vous de lire les avis et de découvrir de quoi est faite l’imprimante. Les imprimantes tout métal ont tendance à être plus résistantes que les modèles en plastique. Certains fabricants offrent également une garantie limitée d’un an ou deux ans pour une tranquillité d’esprit supplémentaire.

Facilité d’utilisation

Un facteur important lors du choix de votre future imprimante 3D sera votre propre expérience. Si vous êtes un débutant, la facilité d’utilisation devrait être une priorité absolue. Vous aurez alors besoin d’un modèle pas trop compliqué vous permettant de rapidement obtenir des résultats. Mais si vous maîtrisez déjà les bases, vous pouvez opter pour une imprimante plus avancée offrant une configuration et un calibrage plus poussés.


En quelle matière seront faits vos objets ?

En ce qui concerne les matériaux que vous utiliserez pour imprimer, la plupart des imprimantes 3D abordables utilisent la technique FDM (Fused deposition modeling - en français dépôt de fil fondu-), dans laquelle le filament plastique - disponible en bobines - est fondu et extrudé, puis se solidifie pour former l'objet. Les deux types de filaments les plus courants sont l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS) et l'acide polylactique (PLA). Chacun a des propriétés légèrement différentes. Par exemple, l'ABS fond à une température plus élevée que le PLA et est plus flexible, mais il émet des fumées lors de sa fusion que de nombreux utilisateurs trouvent désagréables et nécessite un lit d'impression chauffé. Les impressions en PLA ont un aspect lisse, mais elles ont tendance à être plus fragiles.

Les autres matériaux utilisés dans l’impression FDM comprennent, sans s’y limiter, le polystyrène à haute résistance aux chocs (HIPS), les filaments composites en bois, bronze et cuivre, les filaments à fluorescence UV, le nylon, le copolyester Tritan, l’alcool polyvinylique (PVA), le polyéthylène téréphtalate (PETT), le polycarbonate, le PLA et l’ABS conducteurs, le copolyamide élastomère thermoplastique plastifié (PCTPE) et le PC-ABS. Chaque matériau ayant un point de fusion différent, l’utilisation de certains filaments exotiques est limitée aux imprimantes conçues pour eux ou aux imprimantes équipées d’un logiciel permettant de contrôler la température de l’extrudeuse.

Le filament existe en deux diamètres, 1,75 mm et 2.85 mm, la plupart des modèles utilisant le plus petit des deux. Le filament est vendu en bobines, généralement de 1 kg et coûte de 20 à 50 $ le kilo pour l’ABS et le PLA. Bien que de nombreuses imprimantes 3D acceptent les bobines génériques, les imprimantes de certaines entreprises utilisent des bobines ou des cartouches exclusives. Celles-ci contiennent souvent une puce RFID qui permet à l’imprimante d’identifier le type de filament et ses propriétés, mais limite le matériau aux imprimantes compatibles du fabricant.

Avant tout achat assurez-vous que le filament dispose d'un diamètre compatible avec la buse de votre imprimante et que la bobine est de la bonne taille. Dans de nombreux cas, vous pouvez acheter voire fabriquer (et même imprimer en 3D) un porte-bobine adapté aux différentes tailles de bobines. L'un des nombreux avantages de disposer d'une imprimante 3D !

Enfin, les imprimantes stéréolithographiques (SLA) peuvent imprimer à des résolutions élevées et renoncent au filament au profit d’une résine liquide photosensible (durcissant aux UV), vendue en bouteille. Seule une palette de couleurs limitée est disponible, généralement claire, blanche, grise, noire ou dorée. Le travail avec la résine liquide et l’alcool isopropylique, qui est utilisé dans le processus de finition des impressions stéréolithographiques, peut être salissant et odorant. Pensez donc à travailler dans une pièce bien aérée et à porter masque et gants.

Alors, quelle imprimante 3D dois-je acheter ?


Pour se lancer dans l’aventure sans débourser des fortunes, nous vous proposons les meilleurs modèles sur le marché aujourd’hui à bas prix (moins de 500€). 

Notre guide vous présente ainsi les 10 meilleures imprimantes 3D FDM que nous avons examinées récemment, celles-ci couvrant un large éventail de prix, de fonctionnalités et de méthodes d’impression. Quel que soit votre budget, nul doute que vous trouverez ici l'imprimante adaptée à votre besoin !


1. La Creality Ender 3 V2


L’Ender 3 V2 est une imprimante de haute qualité qui fonctionne efficacement. Avec un cadre solide et rigide, un autocollant en plaque magnétique et un lit en verre trempé, elle dispose également d’une alimentation électrique améliorée et sécurisée pour une montée en température rapide.

► Prix très abordable (moins de 250€ TTC)
► Volume d'impression 220 x 220 x 250 mm
► Cadre rigide et solide


 

2. L'Anycubic Vyper


L'Anycubic Vyper est une imprimante FDM peu coûteuse, adaptée aux novices comme aux utilisateurs avancés.

Équipée d'une nouvelle carte mère 32 bits et d'un processeur Cortex-M3 hautes performances, la Vyper offre une puissance de calcul plus élevée et un système plus fluide. L'utilisation de pilotes TMC2209 très silencieux permet une impression très silencieuse ainsi qu'une régulation précise de la tension.
L'Anycubic Vyper ne nécessite pas de nivellement manuel du plateau, le système de nivellement intelligent ajustant lui-même le positionnement du plateau d'impression.

► Prix abordable (moins de 360€ TTC)
► Volume d'impression : 245 x 245 x 260 mm
► Température max. de la buse : 260°C
► Température max. du plateau chauffant : 110 °C



3. Elegoo Neptune 2



L’imprimante 3D Elegoo Neptune 2 est une machine FDM, une exception pour ce constructeur reconnu pour ses imprimantes SLA telles que la Mars ou la Saturn. La Neptune 2 offre un volume d'impression de 220 x 220 x 250 mm, c’est-à-dire une machine aux dimensions standards, comparables avec la Creality Ender-3 v2 et l'Artillery Hornet.

Le lit d’impression est à réglage semi-automatique sur ce modèle. L’épaisseur de couche peut être configurée entre 10 et 150 microns, pour une finition très soignée des objets.

► Prix Mini (moins de 200€ TTC)
Transmission V-wheel,
► Fonctionnement silencieux,
► Reprise de l’impression après interruption,
► Capteur de fin de filament

ELEGOO NEPTUNE est la toute première imprimante 3D FDM semi-assemblée : 3 étapes suffisent pour la construire ! L'imprimante utilise une structure entièrement en métal et une alimentation "Mean Well" pour assurer une qualité d'impression solide et une expérience d'impression sûre.


4. Artillery3D HORNET



L'Artillery Hornet est une imprimante au format Genius mais avec un extrudeur bowden au lieu du direct drive. Outre ses caractéristiques, elle se démarque par son look, les couleurs jaune du châssis et le noir de l’armature rappelant son appellation (abeille). Un design unique pour une imprimante qui ferait presque office d'objet de décoration dans un salon ou dans un bureau à la maison.

► Prix Mini (moins de 200€ TTC)
► Volume d'impression : 220 X 220 X 250mm
► Résolution de couche : 0,1 mm-0,32 mm
► Vitesse d'impression : 60 mm/s-100 mm/s

La nouvelle extrudeuse de titane intègre des buses entièrement en cuivre, pour une fusion et un chauffage rapides, une dissipation thermique tridimensionnelle pour une impression de haute précision ainsi qu'un module de tête d'extrusion aux performances supérieures, facile à entretenir et à réparer. Sans oublier un Axe Z simple inversé avec coupleur Z breveté, pour assurer un mouvement fluide pendant l'impression et ainsi éviter les problèmes de superposition.

Impression plus douce
► Poulies en V stables
► Mouvement doux et silencieux, créant une performance d'impression stable et régulière

 

5. Artillery3D SideWinder X1


L'Artillery Sidewinder X1 est une imprimante 3D FFF robuste, précise et silencieuse. Offrant un large volume d'impression et dotée d’un système d’extrusion à entraînement direct, d’un lit d’impression à chauffage rapide et d'un écran de contrôle tactile couleur, elle saura vous apporter confort d'utilisation et efficacité de production.

Artillery Sidewinder X1 est une imprimante 3D tout autant adaptée pour les professionnels et les amateurs. Elle possède un grand volume d'impression de 300 x 300 x 400 mm conçu pour relever les défis majeurs.

Facile d’utilisation et silencieuse, elle est équipée d’un système d’extrusion à entraînement direct, d’un plateau d’impression à chauffage rapide, d'une buse de Type Volcano pour une chauffe uniforme du filament ainsi que d’un détecteur de fin de filament et de la reprise d’impression, très pratique en cas de coupure de courant.

Cette machine offre une grande polyvalence et un format intéressant, qui en fait un excellent choix pour le DIY.

► Prix Mini (moins de 360€ TTC)

Volume d'impression :
300 x 300 x 400 mm : grande taille d'impression avec une vitesse d'impression maximale de 150 mm/s et une qualité d'impression à haute précision (jusqu'à 50 microns).
● Installation facile et performances stables :
95% pré-assemblée et facile à installer. Avec une conception de cadre entièrement en aluminium, sa structure est très stable
● Fonction développée :
Système Dual Z synchronisé
Prise en charge de la détection et de la récupération de la perte de puissance.
Prise en charge de la détection et de la récupération du runout de filament
● Accessoires puissants de haute qualité :
Avec commande à écran tactile, lit chauffant AC, pilote pas à pas ultra silencieux. 
● Large correspondance :
110v et 220v sont disponibles, adaptés à la tension de fonctionnement dans la plupart des régions du monde.

6. Artillery3D Genuis



L’imprimante 3D Artillery Genius est une version plus compacte de la Sidewinder X1. Elle propose les mêmes fonctionnalités dans un volume réduit (220 x 220 x 250 mm) et à un prix très abordable.

Elle propose une gestion de câble par nappes avec un moteur en Z inversé rendant le mouvement plus doux et régulier, un lit chauffant en verre microporeux, des capteurs fin de bobine et la reprise après coupure de courant.

► Prix Mini (moins de 320€ TTC)
► Volume d'impression: 220 mm x 220 mm x 250 mm
► Épaisseur minimum des couches: 100 µm
► Précision horizontale: 50 µm
► Vitesse d'impression maximum (mm/s): 150

 

7. Artillery3D SideWinder X2



Notre Best seller ! L’Artillery Sidewinder X2 est une imprimante 3D grand format (300 x 300 x 400 mm) avec un très bon rapport qualité/prix. Toujours en extrudeur unique, la SidewinderX2 est livrée avec une buse de 0.4 mm pour du filament 1.75 mm de types PLA, ABS, bois, flexible, PVA, HIPS…

Entre autres nouveautés, la SW-X2 embarque des bloqueurs de nappes limande 20 p ET 30p, un 3D Touch (équivalent BLTouch), des supports renforcés de l’axe X, un heatbreak bi-métal et base cuivre. Le nivellement du plateau en verre micro texturé est automatique (matrix automatic bed leveling). Sa température peut atteindre 110°C, les 80°C étant atteints en 2 minutes. Enfin, le châssis de la Artillery X2 a été creusé pour faciliter le passage des câbles.

► Prix Mini (moins de 450€ TTC)
► Volume d'impression: 300 mm x 300 mm x 400 mm
► Type d'extrudeur Direct drive - Tout-en-un - Upgradé
► Type de buse Acier renforcé (noir) résistance HT
► Température max. du plateau 130°C
► Carte contrôleur : Artillery Ruby 32

 

8. Creality - CR-10 Smart

L’imprimante 3D Creality CR-10 Smart est une évolution de la série CR-10, dévoilée en avril 2021 à l’occasion du septième anniversaire du constructeur. Les nouveautés de cette édition “Smart” sont les suivantes : Wifi “intelligent” et Ethernet, auto-leveling avancé comme sur la CR-6 SE, carte mère 32 bits et drivers silencieux.

Elle reprend le double axe Z renforcé pour plus de stabilité et des ventilateurs silencieux qui abaissent le volume sonore en cours d’impression. Le volume maximal d’impression reste à 300 x 300 x 400 mm avec une précision de 100 microns minimum. L’extrudeur Bowden monte à 260°C pour fondre PLA, TPU et ABS, quand le plateau chauffant peut lui atteindre 100°C.

Le Wi-Fi avancé permet à la Creality CR10 Smart d’être pilotée à distance pour démarrer les impressions et même slicer un modèle 3D depuis l’application mobile Creality Cloud App. Cura reste le logiciel slicer recommandé sur Windows, macOS et distribution Linux. La connectivité Ethernet est aussi de série. L’écran de 4,3 pouces avec interface traduite en 9 langues se mettra en veille après 30 minutes d’inactivité, afin de moins consommer d’énergie tout en préservant sa durée de vie.

► Prix Mini (moins de 500€ TTC)
► Volume d'impression: 300 mm x 300 mm x 400 mm
► Épaisseur minimum des couches: 100 µm
► Épaisseur maximum des couches: 400 µm
► Vitesse d'impression maximum (mm/s): 180 mm/s

 
9. Elegoo - Neptune X




Elegoo étoffe sa gamme FFF avec l’Elegoo Neptune X, une imprimante 3D type Core XY. C’est donc le plateau chauffant et magnétique de 220 x 220 mm qui se déplace sur l’axe Z à une hauteur maximum de 300mm tandis que la buse se déplace en X et Y.
La Neptune X est propulsée par une carte mère 32 bits et des drivers silencieux.

L’extrudeur déporté de type Bowden pousse le filament dans une tête d’impression dotée d’un refroidissement intelligent.
L’imprimante 3D Elegoo Neptune X se pilote du bout des doigts sur un écran tactile en couleurs de 3,5 pouces. qui affiche une interface multilangues (dont le français).

Elle se veut évolutive. En effet, en plus des classiques fonctions de détection de filament, de reprise sur panne et de la présence de tendeurs de courroies, la Neptune X pourra également accueillir un système de mise à niveau automatique du plateau, une tête laser ou encore une tête à double entrées pour imprimer avec 2 filaments différents.

Prix Mini (moins de 500€ TTC)
► Volume d'impression: 220 mm x 220 mm x 300 mm


 

10. Creality - CP-01



La Creality CP-01 est une machine multifonctions : imprimante 3D, découpeur CNC et graveur laser. Un outil complètement DIY pour les Makers qui touchent à tout, sans avoir besoin d’acheter plusieurs machines. Seule la tête modulaire est à remplacer pour passer d’un outil à l’autre, avec seulement trois vis.



La partie impression 3D est limitée au volume de 200 x 200 x 200 mm (soit l’équivalent d’une Ender-3). L’extrudeur peut chauffer jusqu’à 260°C, avec une compatibilité PLA, ABS et TPU. Le plateau chauffant peut atteindre 100°C. La vitesse de travail est comprise entre 10 et 80 mm/s.

La partie découpe CNC de la Creality CP-01 se fait à une vitesse de 4800 tours/min, sur une surface de 200 x 200 mm au maximum.
Le laser de la Creality CP01 a une puissance de 500 mW sur une surface de 100 x 190 mm.

► Prix Mini (moins de 500€ TTC)
► Volume d'impression: 200 mm x 200 mm x 200 mm

► Lit d'impression: chauffant
► Écran de contrôle: 4,3 pouces

Ces dernières années, les imprimantes 3D sont devenues beaucoup plus abordables et disponibles dans une variété de styles optimisés pour différentes applications et types d’impression. Ces prix plus bas les rendent accessibles à un plus grand nombre de personnes. Par conséquent, il est important de connaître leurs différences afin de pouvoir choisir le bon modèle.

Les imprimantes FDM, qui existent désormais dans de multiples formes et tailles, conviennent parfaitement au prototypage et à la fabrication d'objets de grande taille, tandis que les imprimantes à base de résine (SLA, MSLA et DLP) permettent d'obtenir des détails beaucoup plus précis, généralement à une échelle plus petite, ce qui en fait un achat fantastique pour quiconque cherche à concevoir des bijoux, des miniatures de table ou encore des figurines.

Dans cet article, nous vous présentons une sélection de quelques-unes des meilleures imprimantes 3D FDM pas chères, c’est-à-dire à moins de 500 euros. Vous trouverez également quelques conseils pour bien choisir votre imprimante à petit prix !



Que voulez-vous imprimer ?

Afin de choisir l’imprimante 3D qui sera la mieux adaptée à vos besoins, il faut premièrement définir l’utilisation que vous comptez en faire.

Par exemple, les consommateurs débutants et les écoles iront plutôt vers un appareil facile à installer et à utiliser, ne nécessitant que peu d’entretien et offrant une qualité d’impression raisonnablement bonne. Les amateurs et les artistes auront eux besoin de fonctionnalités spéciales comme la possibilité d’imprimer des objets avec plusieurs couleurs ou différents types de filaments. Les concepteurs et autres professionnels seront plus exigeants sur la qualité d’impression. Les ateliers de fabrication en petite série apprécieront une grande surface de construction pour imprimer plusieurs objets à la fois. Enfin, les particuliers, qui souhaitent montrer les merveilles de l’impression 3D à leurs amis ou à leurs clients, se dirigeront principalement vers une machine élégante et fiable.


La taille de l'objet que vous souhaitez imprimer

Vous devrez penser à l’espace dont vous disposez pour installer votre imprimante 3D. Si vous manquez d’espace, un modèle plus petit sera bien évidemment à privilégier, certaines imprimantes 3D ne pouvant créer que de minuscules objets. En revanche, d’autres modèles ont des plateformes de construction plus généreuses pour vous permettre de faire preuve de plus de créativité, à des échelles supérieures.

Vous devez également tenir compte de la taille des impressions que vous souhaitez faire, car l’espace de construction varie d’une imprimante à une autre. Ainsi assurez-vous que la zone de construction (le volume maximal d'impression en trois dimensions) d’une imprimante 3D est suffisamment grande pour le type d’objet que vous avez l’intention d’imprimer.

Fiabilité / durabilité

Vous voulez une imprimante 3D fabriquée à partir de matériaux robustes pour durer longtemps ? Vous souhaitez également qu’elle imprime avec précision et netteté, pour un meilleur résultat ? Un conseil, assurez-vous de lire les avis et de découvrir de quoi est faite l’imprimante. Les imprimantes tout métal ont tendance à être plus résistantes que les modèles en plastique. Certains fabricants offrent également une garantie limitée d’un an ou deux ans pour une tranquillité d’esprit supplémentaire.

Facilité d’utilisation

Un facteur important lors du choix de votre future imprimante 3D sera votre propre expérience. Si vous êtes un débutant, la facilité d’utilisation devrait être une priorité absolue. Vous aurez alors besoin d’un modèle pas trop compliqué vous permettant de rapidement obtenir des résultats. Mais si vous maîtrisez déjà les bases, vous pouvez opter pour une imprimante plus avancée offrant une configuration et un calibrage plus poussés.


En quelle matière seront faits vos objets ?

En ce qui concerne les matériaux que vous utiliserez pour imprimer, la plupart des imprimantes 3D abordables utilisent la technique FDM (Fused deposition modeling - en français dépôt de fil fondu-), dans laquelle le filament plastique - disponible en bobines - est fondu et extrudé, puis se solidifie pour former l'objet. Les deux types de filaments les plus courants sont l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS) et l'acide polylactique (PLA). Chacun a des propriétés légèrement différentes. Par exemple, l'ABS fond à une température plus élevée que le PLA et est plus flexible, mais il émet des fumées lors de sa fusion que de nombreux utilisateurs trouvent désagréables et nécessite un lit d'impression chauffé. Les impressions en PLA ont un aspect lisse, mais elles ont tendance à être plus fragiles.

Les autres matériaux utilisés dans l’impression FDM comprennent, sans s’y limiter, le polystyrène à haute résistance aux chocs (HIPS), les filaments composites en bois, bronze et cuivre, les filaments à fluorescence UV, le nylon, le copolyester Tritan, l’alcool polyvinylique (PVA), le polyéthylène téréphtalate (PETT), le polycarbonate, le PLA et l’ABS conducteurs, le copolyamide élastomère thermoplastique plastifié (PCTPE) et le PC-ABS. Chaque matériau ayant un point de fusion différent, l’utilisation de certains filaments exotiques est limitée aux imprimantes conçues pour eux ou aux imprimantes équipées d’un logiciel permettant de contrôler la température de l’extrudeuse.

Le filament existe en deux diamètres, 1,75 mm et 2.85 mm, la plupart des modèles utilisant le plus petit des deux. Le filament est vendu en bobines, généralement de 1 kg et coûte de 20 à 50 $ le kilo pour l’ABS et le PLA. Bien que de nombreuses imprimantes 3D acceptent les bobines génériques, les imprimantes de certaines entreprises utilisent des bobines ou des cartouches exclusives. Celles-ci contiennent souvent une puce RFID qui permet à l’imprimante d’identifier le type de filament et ses propriétés, mais limite le matériau aux imprimantes compatibles du fabricant.

Avant tout achat assurez-vous que le filament dispose d'un diamètre compatible avec la buse de votre imprimante et que la bobine est de la bonne taille. Dans de nombreux cas, vous pouvez acheter voire fabriquer (et même imprimer en 3D) un porte-bobine adapté aux différentes tailles de bobines. L'un des nombreux avantages de disposer d'une imprimante 3D !

Enfin, les imprimantes stéréolithographiques (SLA) peuvent imprimer à des résolutions élevées et renoncent au filament au profit d’une résine liquide photosensible (durcissant aux UV), vendue en bouteille. Seule une palette de couleurs limitée est disponible, généralement claire, blanche, grise, noire ou dorée. Le travail avec la résine liquide et l’alcool isopropylique, qui est utilisé dans le processus de finition des impressions stéréolithographiques, peut être salissant et odorant. Pensez donc à travailler dans une pièce bien aérée et à porter masque et gants.

Alors, quelle imprimante 3D dois-je acheter ?


Pour se lancer dans l’aventure sans débourser des fortunes, nous vous proposons les meilleurs modèles sur le marché aujourd’hui à bas prix (moins de 500€). 

Notre guide vous présente ainsi les 10 meilleures imprimantes 3D FDM que nous avons examinées récemment, celles-ci couvrant un large éventail de prix, de fonctionnalités et de méthodes d’impression. Quel que soit votre budget, nul doute que vous trouverez ici l'imprimante adaptée à votre besoin !


1. La Creality Ender 3 V2


L’Ender 3 V2 est une imprimante de haute qualité qui fonctionne efficacement. Avec un cadre solide et rigide, un autocollant en plaque magnétique et un lit en verre trempé, elle dispose également d’une alimentation électrique améliorée et sécurisée pour une montée en température rapide.

► Prix très abordable (moins de 250€ TTC)
► Volume d'impression 220 x 220 x 250 mm
► Cadre rigide et solide


 

2. L'Anycubic Vyper


L'Anycubic Vyper est une imprimante FDM peu coûteuse, adaptée aux novices comme aux utilisateurs avancés.

Équipée d'une nouvelle carte mère 32 bits et d'un processeur Cortex-M3 hautes performances, la Vyper offre une puissance de calcul plus élevée et un système plus fluide. L'utilisation de pilotes TMC2209 très silencieux permet une impression très silencieuse ainsi qu'une régulation précise de la tension.
L'Anycubic Vyper ne nécessite pas de nivellement manuel du plateau, le système de nivellement intelligent ajustant lui-même le positionnement du plateau d'impression.

► Prix abordable (moins de 360€ TTC)
► Volume d'impression : 245 x 245 x 260 mm
► Température max. de la buse : 260°C
► Température max. du plateau chauffant : 110 °C



3. Elegoo Neptune 2



L’imprimante 3D Elegoo Neptune 2 est une machine FDM, une exception pour ce constructeur reconnu pour ses imprimantes SLA telles que la Mars ou la Saturn. La Neptune 2 offre un volume d'impression de 220 x 220 x 250 mm, c’est-à-dire une machine aux dimensions standards, comparables avec la Creality Ender-3 v2 et l'Artillery Hornet.

Le lit d’impression est à réglage semi-automatique sur ce modèle. L’épaisseur de couche peut être configurée entre 10 et 150 microns, pour une finition très soignée des objets.

► Prix Mini (moins de 200€ TTC)
Transmission V-wheel,
► Fonctionnement silencieux,
► Reprise de l’impression après interruption,
► Capteur de fin de filament

ELEGOO NEPTUNE est la toute première imprimante 3D FDM semi-assemblée : 3 étapes suffisent pour la construire ! L'imprimante utilise une structure entièrement en métal et une alimentation "Mean Well" pour assurer une qualité d'impression solide et une expérience d'impression sûre.


4. Artillery3D HORNET



L'Artillery Hornet est une imprimante au format Genius mais avec un extrudeur bowden au lieu du direct drive. Outre ses caractéristiques, elle se démarque par son look, les couleurs jaune du châssis et le noir de l’armature rappelant son appellation (abeille). Un design unique pour une imprimante qui ferait presque office d'objet de décoration dans un salon ou dans un bureau à la maison.

► Prix Mini (moins de 200€ TTC)
► Volume d'impression : 220 X 220 X 250mm
► Résolution de couche : 0,1 mm-0,32 mm
► Vitesse d'impression : 60 mm/s-100 mm/s

La nouvelle extrudeuse de titane intègre des buses entièrement en cuivre, pour une fusion et un chauffage rapides, une dissipation thermique tridimensionnelle pour une impression de haute précision ainsi qu'un module de tête d'extrusion aux performances supérieures, facile à entretenir et à réparer. Sans oublier un Axe Z simple inversé avec coupleur Z breveté, pour assurer un mouvement fluide pendant l'impression et ainsi éviter les problèmes de superposition.

Impression plus douce
► Poulies en V stables
► Mouvement doux et silencieux, créant une performance d'impression stable et régulière

 

5. Artillery3D SideWinder X1


L'Artillery Sidewinder X1 est une imprimante 3D FFF robuste, précise et silencieuse. Offrant un large volume d'impression et dotée d’un système d’extrusion à entraînement direct, d’un lit d’impression à chauffage rapide et d'un écran de contrôle tactile couleur, elle saura vous apporter confort d'utilisation et efficacité de production.

Artillery Sidewinder X1 est une imprimante 3D tout autant adaptée pour les professionnels et les amateurs. Elle possède un grand volume d'impression de 300 x 300 x 400 mm conçu pour relever les défis majeurs.

Facile d’utilisation et silencieuse, elle est équipée d’un système d’extrusion à entraînement direct, d’un plateau d’impression à chauffage rapide, d'une buse de Type Volcano pour une chauffe uniforme du filament ainsi que d’un détecteur de fin de filament et de la reprise d’impression, très pratique en cas de coupure de courant.

Cette machine offre une grande polyvalence et un format intéressant, qui en fait un excellent choix pour le DIY.

► Prix Mini (moins de 360€ TTC)

Volume d'impression :
300 x 300 x 400 mm : grande taille d'impression avec une vitesse d'impression maximale de 150 mm/s et une qualité d'impression à haute précision (jusqu'à 50 microns).
● Installation facile et performances stables :
95% pré-assemblée et facile à installer. Avec une conception de cadre entièrement en aluminium, sa structure est très stable
● Fonction développée :
Système Dual Z synchronisé
Prise en charge de la détection et de la récupération de la perte de puissance.
Prise en charge de la détection et de la récupération du runout de filament
● Accessoires puissants de haute qualité :
Avec commande à écran tactile, lit chauffant AC, pilote pas à pas ultra silencieux. 
● Large correspondance :
110v et 220v sont disponibles, adaptés à la tension de fonctionnement dans la plupart des régions du monde.

6. Artillery3D Genuis



L’imprimante 3D Artillery Genius est une version plus compacte de la Sidewinder X1. Elle propose les mêmes fonctionnalités dans un volume réduit (220 x 220 x 250 mm) et à un prix très abordable.

Elle propose une gestion de câble par nappes avec un moteur en Z inversé rendant le mouvement plus doux et régulier, un lit chauffant en verre microporeux, des capteurs fin de bobine et la reprise après coupure de courant.

► Prix Mini (moins de 320€ TTC)
► Volume d'impression: 220 mm x 220 mm x 250 mm
► Épaisseur minimum des couches: 100 µm
► Précision horizontale: 50 µm
► Vitesse d'impression maximum (mm/s): 150

 

7. Artillery3D SideWinder X2



Notre Best seller ! L’Artillery Sidewinder X2 est une imprimante 3D grand format (300 x 300 x 400 mm) avec un très bon rapport qualité/prix. Toujours en extrudeur unique, la SidewinderX2 est livrée avec une buse de 0.4 mm pour du filament 1.75 mm de types PLA, ABS, bois, flexible, PVA, HIPS…

Entre autres nouveautés, la SW-X2 embarque des bloqueurs de nappes limande 20 p ET 30p, un 3D Touch (équivalent BLTouch), des supports renforcés de l’axe X, un heatbreak bi-métal et base cuivre. Le nivellement du plateau en verre micro texturé est automatique (matrix automatic bed leveling). Sa température peut atteindre 110°C, les 80°C étant atteints en 2 minutes. Enfin, le châssis de la Artillery X2 a été creusé pour faciliter le passage des câbles.

► Prix Mini (moins de 450€ TTC)
► Volume d'impression: 300 mm x 300 mm x 400 mm
► Type d'extrudeur Direct drive - Tout-en-un - Upgradé
► Type de buse Acier renforcé (noir) résistance HT
► Température max. du plateau 130°C
► Carte contrôleur : Artillery Ruby 32

 

8. Creality - CR-10 Smart

L’imprimante 3D Creality CR-10 Smart est une évolution de la série CR-10, dévoilée en avril 2021 à l’occasion du septième anniversaire du constructeur. Les nouveautés de cette édition “Smart” sont les suivantes : Wifi “intelligent” et Ethernet, auto-leveling avancé comme sur la CR-6 SE, carte mère 32 bits et drivers silencieux.

Elle reprend le double axe Z renforcé pour plus de stabilité et des ventilateurs silencieux qui abaissent le volume sonore en cours d’impression. Le volume maximal d’impression reste à 300 x 300 x 400 mm avec une précision de 100 microns minimum. L’extrudeur Bowden monte à 260°C pour fondre PLA, TPU et ABS, quand le plateau chauffant peut lui atteindre 100°C.

Le Wi-Fi avancé permet à la Creality CR10 Smart d’être pilotée à distance pour démarrer les impressions et même slicer un modèle 3D depuis l’application mobile Creality Cloud App. Cura reste le logiciel slicer recommandé sur Windows, macOS et distribution Linux. La connectivité Ethernet est aussi de série. L’écran de 4,3 pouces avec interface traduite en 9 langues se mettra en veille après 30 minutes d’inactivité, afin de moins consommer d’énergie tout en préservant sa durée de vie.

► Prix Mini (moins de 500€ TTC)
► Volume d'impression: 300 mm x 300 mm x 400 mm
► Épaisseur minimum des couches: 100 µm
► Épaisseur maximum des couches: 400 µm
► Vitesse d'impression maximum (mm/s): 180 mm/s

 
9. Elegoo - Neptune X




Elegoo étoffe sa gamme FFF avec l’Elegoo Neptune X, une imprimante 3D type Core XY. C’est donc le plateau chauffant et magnétique de 220 x 220 mm qui se déplace sur l’axe Z à une hauteur maximum de 300mm tandis que la buse se déplace en X et Y.
La Neptune X est propulsée par une carte mère 32 bits et des drivers silencieux.

L’extrudeur déporté de type Bowden pousse le filament dans une tête d’impression dotée d’un refroidissement intelligent.
L’imprimante 3D Elegoo Neptune X se pilote du bout des doigts sur un écran tactile en couleurs de 3,5 pouces. qui affiche une interface multilangues (dont le français).

Elle se veut évolutive. En effet, en plus des classiques fonctions de détection de filament, de reprise sur panne et de la présence de tendeurs de courroies, la Neptune X pourra également accueillir un système de mise à niveau automatique du plateau, une tête laser ou encore une tête à double entrées pour imprimer avec 2 filaments différents.

Prix Mini (moins de 500€ TTC)
► Volume d'impression: 220 mm x 220 mm x 300 mm


 

10. Creality - CP-01



La Creality CP-01 est une machine multifonctions : imprimante 3D, découpeur CNC et graveur laser. Un outil complètement DIY pour les Makers qui touchent à tout, sans avoir besoin d’acheter plusieurs machines. Seule la tête modulaire est à remplacer pour passer d’un outil à l’autre, avec seulement trois vis.



La partie impression 3D est limitée au volume de 200 x 200 x 200 mm (soit l’équivalent d’une Ender-3). L’extrudeur peut chauffer jusqu’à 260°C, avec une compatibilité PLA, ABS et TPU. Le plateau chauffant peut atteindre 100°C. La vitesse de travail est comprise entre 10 et 80 mm/s.

La partie découpe CNC de la Creality CP-01 se fait à une vitesse de 4800 tours/min, sur une surface de 200 x 200 mm au maximum.
Le laser de la Creality CP01 a une puissance de 500 mW sur une surface de 100 x 190 mm.

► Prix Mini (moins de 500€ TTC)
► Volume d'impression: 200 mm x 200 mm x 200 mm

► Lit d'impression: chauffant
► Écran de contrôle: 4,3 pouces