Applications de fabrication d'additifs pour l'industrie maritime


Concevoir un yacht est aussi difficile qu'il y paraît. Tout comme les marins qui bricolent sur leurs navires, les architectes navals et les designers passent des heures à perfectionner des designs qui non seulement paraissent beaux, mais sont sûrs et résistants aux intempéries. Pour mener à bien une tâche aussi difficile, il faut tester de nombreux modèles différents afin de déterminer les caractéristiques et l'échelle idéales. Le modéliste brésilien de navires et de yachts, Carlos Eduardo Mariano de l'Atelier Naval, a adopté des technologies additives comme l'impression 3D. Ce modéliste utilise désormais les imprimantes 3D de Raise pour aider à créer des modèles qui ressemblent beaucoup au produit final pour des sociétés de yachts comme Intermarine ou la marine brésilienne.

 



Prototypage rapide à l'aide de l'impression 3D : Mieux, plus vite, moins cher.

Les applications de l'impression 3D ont changé la façon dont nous concevons et produisons les maquettes architecturales, permettant une précision dimensionnelle de niveau industriel tout en imprimant des géométries très complexes. Avons-nous mentionné meilleur, plus rapide, moins cher ? Ce n'est qu'en utilisant la technologie additive d'impression 3D que Carlos a réussi à accélérer la réalisation du modèle, en construisant de multiples itérations et options tout en augmentant la complexité et les caractéristiques détaillées des objets produits.



L'impression 3D pour les produits personnalisés

Avant d'intégrer la technologie de fabrication flexible utilisée par Raise3D, Carlos utilisait le procédé d'usinage CNC pour créer ces dessins, un processus ardu et compliqué. Tout d'abord, la coque, le pont et la superstructure ont été fabriqués avec une résine de polyuréthane, puis les fenêtres et le plancher ont été découpés au laser. Enfin, le reste de la quincaillerie a été ajouté en utilisant du laiton ou de l'acier inoxydable. Non seulement ce processus était compliqué, mais il était également limité - certains angles, coins et arêtes vifs ne pouvaient pas être créés de cette façon. Si les méthodes de fabrication traditionnelles sont encore très bien adaptées à la production de masse, la fabrication additive avec impression 3D est de loin supérieure et rentable pour la création d'objets personnalisables à petite échelle.

La combinaison de la chambre de construction fermée de grand volume d'un Raise 3D et la possibilité d'utiliser un matériau de support soluble dans l'eau en PVA grâce à des extrudeuses électroniques doubles a permis à Carlos de profiter pleinement des avantages de la fabrication flexible. Non seulement l'impression 3D doit être dimensionnellement correcte et attrayante à regarder, mais elle doit aussi fonctionner comme une réplique parfaite. Depuis qu'il a changé ses méthodes de production de prototypes, Carlos a pu fournir au public une représentation claire de ces yachts.

 

 

Application maritime avec les imprimantes Raise3D - aucun bricolage nécessaire

Après avoir créé un fichier CAO à l'aide d'un logiciel de conception 3D, il a téléchargé le fichier dans le logiciel de découpe breveté de Raise 3D, ideaMaker, pour établir les paramètres d'impression et déterminer comment assembler les différentes pièces. Ensuite, il a créé toutes les pièces individuelles de la coque et de la structure à partir de PLA. Les deux extrudeuses interchangeables prennent en charge les impressions en deux couleurs (comme illustré) ainsi qu'une résolution inégalée qui se traduit par une belle finition lisse sur les navires miniatures. Enfin, il a utilisé des adhésifs et des solvants pour souder toutes les pièces individuelles pendant le processus d'assemblage. L'utilisation des imprimantes 3D de Raise a permis à Carlos de se concentrer sur l'essentiel : la diffusion rapide des modèles et la rentabilité des prototypes imprimés en 3D pour un retour sur investissement maximal.



Source article : https://www.raise3d.com/case/3d-printing-in-the-maritime-industry/

Applications de fabrication d'additifs pour l'industrie maritime


Concevoir un yacht est aussi difficile qu'il y paraît. Tout comme les marins qui bricolent sur leurs navires, les architectes navals et les designers passent des heures à perfectionner des designs qui non seulement paraissent beaux, mais sont sûrs et résistants aux intempéries. Pour mener à bien une tâche aussi difficile, il faut tester de nombreux modèles différents afin de déterminer les caractéristiques et l'échelle idéales. Le modéliste brésilien de navires et de yachts, Carlos Eduardo Mariano de l'Atelier Naval, a adopté des technologies additives comme l'impression 3D. Ce modéliste utilise désormais les imprimantes 3D de Raise pour aider à créer des modèles qui ressemblent beaucoup au produit final pour des sociétés de yachts comme Intermarine ou la marine brésilienne.

 



Prototypage rapide à l'aide de l'impression 3D : Mieux, plus vite, moins cher.

Les applications de l'impression 3D ont changé la façon dont nous concevons et produisons les maquettes architecturales, permettant une précision dimensionnelle de niveau industriel tout en imprimant des géométries très complexes. Avons-nous mentionné meilleur, plus rapide, moins cher ? Ce n'est qu'en utilisant la technologie additive d'impression 3D que Carlos a réussi à accélérer la réalisation du modèle, en construisant de multiples itérations et options tout en augmentant la complexité et les caractéristiques détaillées des objets produits.



L'impression 3D pour les produits personnalisés

Avant d'intégrer la technologie de fabrication flexible utilisée par Raise3D, Carlos utilisait le procédé d'usinage CNC pour créer ces dessins, un processus ardu et compliqué. Tout d'abord, la coque, le pont et la superstructure ont été fabriqués avec une résine de polyuréthane, puis les fenêtres et le plancher ont été découpés au laser. Enfin, le reste de la quincaillerie a été ajouté en utilisant du laiton ou de l'acier inoxydable. Non seulement ce processus était compliqué, mais il était également limité - certains angles, coins et arêtes vifs ne pouvaient pas être créés de cette façon. Si les méthodes de fabrication traditionnelles sont encore très bien adaptées à la production de masse, la fabrication additive avec impression 3D est de loin supérieure et rentable pour la création d'objets personnalisables à petite échelle.

La combinaison de la chambre de construction fermée de grand volume d'un Raise 3D et la possibilité d'utiliser un matériau de support soluble dans l'eau en PVA grâce à des extrudeuses électroniques doubles a permis à Carlos de profiter pleinement des avantages de la fabrication flexible. Non seulement l'impression 3D doit être dimensionnellement correcte et attrayante à regarder, mais elle doit aussi fonctionner comme une réplique parfaite. Depuis qu'il a changé ses méthodes de production de prototypes, Carlos a pu fournir au public une représentation claire de ces yachts.

 

 

Application maritime avec les imprimantes Raise3D - aucun bricolage nécessaire

Après avoir créé un fichier CAO à l'aide d'un logiciel de conception 3D, il a téléchargé le fichier dans le logiciel de découpe breveté de Raise 3D, ideaMaker, pour établir les paramètres d'impression et déterminer comment assembler les différentes pièces. Ensuite, il a créé toutes les pièces individuelles de la coque et de la structure à partir de PLA. Les deux extrudeuses interchangeables prennent en charge les impressions en deux couleurs (comme illustré) ainsi qu'une résolution inégalée qui se traduit par une belle finition lisse sur les navires miniatures. Enfin, il a utilisé des adhésifs et des solvants pour souder toutes les pièces individuelles pendant le processus d'assemblage. L'utilisation des imprimantes 3D de Raise a permis à Carlos de se concentrer sur l'essentiel : la diffusion rapide des modèles et la rentabilité des prototypes imprimés en 3D pour un retour sur investissement maximal.



Source article : https://www.raise3d.com/case/3d-printing-in-the-maritime-industry/