En tirant parti de la technologie d'impression 3D, les médecins peuvent produire des modèles précis et tangibles. Cela aide les médecins et les étudiants à être plus performants. Certains programmes et laboratoires ont été lancés dans les hôpitaux pour essayer d'adopter la technologie d'impression 3D. Selon les médecins, le programme a permis aux étudiants en médecine d'inventer leurs propres solutions aux problèmes de santé et a contribué à raccourcir les cycles de conception. Leurs produits s'inspirent de la formation et de l'expérience avec des patients réels, s'efforçant de faire une différence dans la qualité des soins pour les générations futures.


Ce qui suit est dérivé d'une interview avec Todd Pietila, responsable du développement pour l'impression 3D dans les hôpitaux chez Materialise. Il a notamment évoqué le sujet des modèles imprimés, comment ils peuvent aider et leurs réglementations.

L'impression 3D peut produire des implants ce qui signifie qu'il est généré à partir du scanner ou de l'IRM du patient. Cela permet un ajustement personnalisé pour chaque individu. Avec les méthodes traditionnelles, les heures de personnalisation se font à la main avec des processus qui restent moins précis que ce que l’on peut obtenir par impression 3D.

Dans quelles situations des modèles 3D sont utilisés ?


Aujourd’hui, les modèles 3D sont utilisés dans la planification chirurgicale, mais cela prend de l’ampleur. Des modèles anatomiques 3D et des logiciels de planification 3D sont utilisés tout au long du processus de planification chirurgicale. Cela commence avec les radiologues, qui peuvent utiliser les modèles pour communiquer plus clairement avec les chirurgiens, en leur donnant une représentation tangible du défaut qu'ils vont corriger dans la salle d'opération. Ils sont également capables d'expliquer et de démontrer plus clairement aux patients et aux familles à quoi ressembleront les opérations. Pour les chirurgiens, la variété des matériaux imprimables disponibles permet d'utiliser des modèles anatomiques 3D réalistes pour planifier et mettre en pratique les opérations. Cela mène à une plus grande confiance dans la salle d'opération.

En outre, la technologie permet une réduction du temps de chirurgie opératoire. Tout cela réduit les coûts des soins. En tenant un modèle dans les mains du médecin, ils peuvent décider d'un meilleur type de chirurgie ou de traitement que ce qui était initialement prévu.

Les modèles médicaux imprimés en 3D contribuent à renforcer la confiance du chirurgien dans les procédures de planification et aident à la formation des étudiants en médecine. Ces reproductions tangibles de l'anatomie spécifique d'un patient se traduisent par une planification plus précise, pratique, et des procédures plus sûres pour les patients ayant le potentiel pour de plus petites incisions, moins de rayonnement et moins d'anesthésique.


La recherche publiée dans le Cleft Palate-Craniofacial Journal a montré que cette technologie peut aider les hôpitaux à économiser jusqu'à 31 minutes dans la salle d'opération par cas, entraînant des économies 1036 $ par opération.

L’implémentation de l’impression 3D en tant que service interne dans un hôpital offre également une meilleure automatisation, des délais d'exécution plus courts et davantage de possibilités de collaboration et de travail itératif sur des cas complexes.

Source : http://www.machinedesign.com/3d-printing/3d-printing-gives-rise-external-organs

Découvrez nos filaments médicaux, notamment la marque Healthfill réputée pour ses filaments aux propriétés rares :

Filaments médicaux Healthfil

 

En tirant parti de la technologie d'impression 3D, les médecins peuvent produire des modèles précis et tangibles. Cela aide les médecins et les étudiants à être plus performants. Certains programmes et laboratoires ont été lancés dans les hôpitaux pour essayer d'adopter la technologie d'impression 3D. Selon les médecins, le programme a permis aux étudiants en médecine d'inventer leurs propres solutions aux problèmes de santé et a contribué à raccourcir les cycles de conception. Leurs produits s'inspirent de la formation et de l'expérience avec des patients réels, s'efforçant de faire une différence dans la qualité des soins pour les générations futures.


Ce qui suit est dérivé d'une interview avec Todd Pietila, responsable du développement pour l'impression 3D dans les hôpitaux chez Materialise. Il a notamment évoqué le sujet des modèles imprimés, comment ils peuvent aider et leurs réglementations.

L'impression 3D peut produire des implants ce qui signifie qu'il est généré à partir du scanner ou de l'IRM du patient. Cela permet un ajustement personnalisé pour chaque individu. Avec les méthodes traditionnelles, les heures de personnalisation se font à la main avec des processus qui restent moins précis que ce que l’on peut obtenir par impression 3D.

Dans quelles situations des modèles 3D sont utilisés ?


Aujourd’hui, les modèles 3D sont utilisés dans la planification chirurgicale, mais cela prend de l’ampleur. Des modèles anatomiques 3D et des logiciels de planification 3D sont utilisés tout au long du processus de planification chirurgicale. Cela commence avec les radiologues, qui peuvent utiliser les modèles pour communiquer plus clairement avec les chirurgiens, en leur donnant une représentation tangible du défaut qu'ils vont corriger dans la salle d'opération. Ils sont également capables d'expliquer et de démontrer plus clairement aux patients et aux familles à quoi ressembleront les opérations. Pour les chirurgiens, la variété des matériaux imprimables disponibles permet d'utiliser des modèles anatomiques 3D réalistes pour planifier et mettre en pratique les opérations. Cela mène à une plus grande confiance dans la salle d'opération.

En outre, la technologie permet une réduction du temps de chirurgie opératoire. Tout cela réduit les coûts des soins. En tenant un modèle dans les mains du médecin, ils peuvent décider d'un meilleur type de chirurgie ou de traitement que ce qui était initialement prévu.

Les modèles médicaux imprimés en 3D contribuent à renforcer la confiance du chirurgien dans les procédures de planification et aident à la formation des étudiants en médecine. Ces reproductions tangibles de l'anatomie spécifique d'un patient se traduisent par une planification plus précise, pratique, et des procédures plus sûres pour les patients ayant le potentiel pour de plus petites incisions, moins de rayonnement et moins d'anesthésique.


La recherche publiée dans le Cleft Palate-Craniofacial Journal a montré que cette technologie peut aider les hôpitaux à économiser jusqu'à 31 minutes dans la salle d'opération par cas, entraînant des économies 1036 $ par opération.

L’implémentation de l’impression 3D en tant que service interne dans un hôpital offre également une meilleure automatisation, des délais d'exécution plus courts et davantage de possibilités de collaboration et de travail itératif sur des cas complexes.

Source : http://www.machinedesign.com/3d-printing/3d-printing-gives-rise-external-organs

Découvrez nos filaments médicaux, notamment la marque Healthfill réputée pour ses filaments aux propriétés rares :

Filaments médicaux Healthfil