La CR30 (PrintMill) de Creality possède des propriétés uniques. Grâce à son axe Z infini, elle offre des possibilités sans précédent, telles que l'impression de longueurs infinies et, par conséquent, une impression en série économique et rapide. Cette machine apporte à l’utilisateur une productivité élevée, un gain de temps et excellente rentabilité.

Longueur d'impression illimitée

La 3DPrintMill est une machine insolite avec un volume d’impression à longueur illimitée. Bien différente du reste de la gamme du constructeur chinois, la taille illimitée des impressions sur un axe permet de fabriquer des objets très hauts, très larges et/ou très longs (vase, sabre laser, épée, outil, etc.). On peut aussi lancer une production en série (batch production). La PrintMill dispose d'un volume d'impression de 200 x 170 mm x infini et possède une structure robuste et précise en forme de triangle.


Caractéristiques principales

La CR30 PrintMill a une température d'impression maximale de 240 ºC et une température de base maximale de 100 ºC, ce qui permet d'imprimer un grand nombre de filaments tels que le PLA, le TPU ou le PETG, entre autres.

Ce modèle d'imprimante 3D est doté d'un capteur de filament avec détection de rupture qui suspend l'impression. Une fois le matériau réintroduit, le processus d'impression 3D reprend automatiquement.

Sa plaque de base silencieuse, permet au bruit émis pendant le processus d'impression d'être fortement réduit. Ce qui fait de la Crealiy CR30 PrintMill une imprimante 3D idéale pour les environnements où le silence est de rigueur.

La CR30 dispose de son propre logiciel de tranchage "CrealityBelt", un logiciel très intuitif développé exclusivement pour la préparation des fichiers 3D. Ce logiciel dispose d'un mode de fonctionnement simple, parfait pour les utilisateurs inexpérimentés.



Conception

La structure CoreXY inclinée à 45° de la 3DPrintMill permet à la fois stabilité, vitesse et précision des impressions 3D. Selon Creality, la plus grande impression réalisée à ce jour avec la PrintMill mesure 6 mètres de long, « le tout en une seule pièce » !

Concernant la production de pièces en série, il suffit à l’utilisateur de placer un bac à l’extrémité du convoyeur pour récolter les impressions terminées qui se détachent naturellement. L’imprimante 3D fonctionne ainsi avec un minimum d’intervention : « Plus besoin de sortir constamment les pièces d’un lit chauffé et de recommencer le processus d’impression. La 3DPrintMill peut transformer un rouleau entier de 1, 5 ou 10 kilos de filaments plastiques en pièces plastiques de dimensions précises sans aucune surveillance humaine », commente Creality.

L’axe Z étant “à plat”, l’angle de travail de l’extrudeur est totalement différent des imprimantes 3D conventionnelles. Heureusement, le logiciel est adapté à cette spécificité et l’utilisateur final n’a rien à faire côté trancheur pour prendre en compte cet angle d’impression.


La courroie, de par sa conception, peut être facilement remplacée par l'utilisateur, ce qui augmente sa longévité.

Les spécificités de la 3DPrintMill

Cette imprimante 3D mesure 535 x 656 x 410 mm et pèse 16,5 kg, le diamètre de la buse mesure 0,4 mm, offrant une précision d’impression de ± 0,1 mm pouvant atteindre une température de 240 degrés.

La 3DPrintMill comprend également un système de reprise d’impression et de détection de fin de filament. Si une panne de courant vient à arrêter votre imprimante 3DPrintMill, sachez que vous pouvez reprendre l’impression là où vous l’avez laissée lorsque le courant est rétabli. Le capteur de filament sera également capable de détecter la fin de la bobine, interrompant automatiquement l’impression pendant que vous chargez un nouveau filament. La machine reprendra là où elle s’était arrêtée, généralement sans aucune marque discernable sur l’impression.

A quoi sert une imprimante 3D “infinie” telle que la 3DPrintMill ?

Deux intérêts principaux à ce type d’imprimante :

1. La production en série (batch production) : le tapis roulant va déposer les pièces imprimées sur les rouleaux du convoyeur et passer ainsi à l’impression de l’objet suivant.
2. L’impression 3D de longues pièces, comme une épée, un vase, un fusil, un manche, sans la limite traditionnelle de l’axe Z.

Pour l’exemple de l’impression 3D d’un objet très long, NAK3D a réalisé cette réplique de fusil Mandalorian (Star Wars) avec sa White Knight.



La CR30 (PrintMill) de Creality possède des propriétés uniques. Grâce à son axe Z infini, elle offre des possibilités sans précédent, telles que l'impression de longueurs infinies et, par conséquent, une impression en série économique et rapide. Cette machine apporte à l’utilisateur une productivité élevée, un gain de temps et excellente rentabilité.

Longueur d'impression illimitée

La 3DPrintMill est une machine insolite avec un volume d’impression à longueur illimitée. Bien différente du reste de la gamme du constructeur chinois, la taille illimitée des impressions sur un axe permet de fabriquer des objets très hauts, très larges et/ou très longs (vase, sabre laser, épée, outil, etc.). On peut aussi lancer une production en série (batch production). La PrintMill dispose d'un volume d'impression de 200 x 170 mm x infini et possède une structure robuste et précise en forme de triangle.


Caractéristiques principales

La CR30 PrintMill a une température d'impression maximale de 240 ºC et une température de base maximale de 100 ºC, ce qui permet d'imprimer un grand nombre de filaments tels que le PLA, le TPU ou le PETG, entre autres.

Ce modèle d'imprimante 3D est doté d'un capteur de filament avec détection de rupture qui suspend l'impression. Une fois le matériau réintroduit, le processus d'impression 3D reprend automatiquement.

Sa plaque de base silencieuse, permet au bruit émis pendant le processus d'impression d'être fortement réduit. Ce qui fait de la Crealiy CR30 PrintMill une imprimante 3D idéale pour les environnements où le silence est de rigueur.

La CR30 dispose de son propre logiciel de tranchage "CrealityBelt", un logiciel très intuitif développé exclusivement pour la préparation des fichiers 3D. Ce logiciel dispose d'un mode de fonctionnement simple, parfait pour les utilisateurs inexpérimentés.



Conception

La structure CoreXY inclinée à 45° de la 3DPrintMill permet à la fois stabilité, vitesse et précision des impressions 3D. Selon Creality, la plus grande impression réalisée à ce jour avec la PrintMill mesure 6 mètres de long, « le tout en une seule pièce » !

Concernant la production de pièces en série, il suffit à l’utilisateur de placer un bac à l’extrémité du convoyeur pour récolter les impressions terminées qui se détachent naturellement. L’imprimante 3D fonctionne ainsi avec un minimum d’intervention : « Plus besoin de sortir constamment les pièces d’un lit chauffé et de recommencer le processus d’impression. La 3DPrintMill peut transformer un rouleau entier de 1, 5 ou 10 kilos de filaments plastiques en pièces plastiques de dimensions précises sans aucune surveillance humaine », commente Creality.

L’axe Z étant “à plat”, l’angle de travail de l’extrudeur est totalement différent des imprimantes 3D conventionnelles. Heureusement, le logiciel est adapté à cette spécificité et l’utilisateur final n’a rien à faire côté trancheur pour prendre en compte cet angle d’impression.


La courroie, de par sa conception, peut être facilement remplacée par l'utilisateur, ce qui augmente sa longévité.

Les spécificités de la 3DPrintMill

Cette imprimante 3D mesure 535 x 656 x 410 mm et pèse 16,5 kg, le diamètre de la buse mesure 0,4 mm, offrant une précision d’impression de ± 0,1 mm pouvant atteindre une température de 240 degrés.

La 3DPrintMill comprend également un système de reprise d’impression et de détection de fin de filament. Si une panne de courant vient à arrêter votre imprimante 3DPrintMill, sachez que vous pouvez reprendre l’impression là où vous l’avez laissée lorsque le courant est rétabli. Le capteur de filament sera également capable de détecter la fin de la bobine, interrompant automatiquement l’impression pendant que vous chargez un nouveau filament. La machine reprendra là où elle s’était arrêtée, généralement sans aucune marque discernable sur l’impression.

A quoi sert une imprimante 3D “infinie” telle que la 3DPrintMill ?

Deux intérêts principaux à ce type d’imprimante :

1. La production en série (batch production) : le tapis roulant va déposer les pièces imprimées sur les rouleaux du convoyeur et passer ainsi à l’impression de l’objet suivant.
2. L’impression 3D de longues pièces, comme une épée, un vase, un fusil, un manche, sans la limite traditionnelle de l’axe Z.

Pour l’exemple de l’impression 3D d’un objet très long, NAK3D a réalisé cette réplique de fusil Mandalorian (Star Wars) avec sa White Knight.