L’équipement sportif a toujours entretenu une relation très proche avec les progrès technologiques et pas seulement car leurs compagnies de marketing bavent à l’idée d’un nouvel angle à adopter pour leurs campagnes publicitaires. Les quelques entreprises qui se sont bâties autour du sport, professionnel et amateur sont bien surveillés quand on parle de rendre les sports plus sécurisés pour les athlètes/joueurs. Ceci se traduit donc par une culture qui s’est développée parmi les industries de vêtement et équipement sportif qui cherchent toujours de nouvelles façons d’améliorer leurs produits. Ces compagnies d’équipement sportif sont souvent les seules premières à utiliser leurs produits, qui deviennent très souvent parties d’objets dans notre quotidien.

Les tissus High-Tech qui évacuent l’eau du corps sont retrouvés dans tous types de vêtements ces jours ci, ce fut l’industrie sportive qui l'eut en premier. Des chaussures de toutes sortes sont faites avec des semelles coussinées qui étaient auparavant réservées uniquement aux chaussures de running les plus chères. Certains des matériaux en polycarbonate, plastiques légers High-Tech utilisés dans globalement n’importe quel produit du consommateur sur le marché ont commencé comme un matériau à usage sportif ou de protection. Il n’est donc pas surprenant que des marques telles que New Balance, Adidas, Under Armour et Nike font la queue pour se servir de l’impression 3D dans leurs produits les plus récents, les plus avancés. Et maintenant, une toute nouvelle génération de startups entre dans le jeu et lancent leurs propres produits imprimés en 3D.


L’équipementier sportif autrichien Zweikampf lance son premier produit imprimé en 3D sur KickStarter cette semaine et il a déjà fait le buzz. Le protège tibia Zweikampf est une merveille high tech qui devance l’équipement standard au niveau du design et de la qualité. Non seulement il est plus fin, plus léger et plus résistant que sensiblement toute autre choix sur le marché mais il possède également un design moderne et élégant qui peut être personnalisé pour tout joueur et ses besoins. Le secret est Zweikampf’s XRD Technology qui combine des matériaux avancés et des composants imprimés en 3D pour fabriquer la meilleure paire de protège tibias pour les joueurs de football américain.

Les protège tibias Zweikampf Shin Guards sont disponibles dans trois différentes tailles, et chaque paire est faite de 3 couches individuelles de matériaux. Ils sont beaucoup plus avancés que les équipements standards et ont été créés pour les joueurs qui recherchent l'équilibre entre confort et protection. La couche interne est faite de matériau doux et malléable, qui s’ajuste à la jambe du joueur. Ainsi, les joueurs remarquent à peine qu’ils portent quelque chose à la jambe. La couche intermédiaire est disponible en trois configurations, que le joueur peut choisir en fonction du type de protection désirée. On peut choisir un matériau qui offre davantage de confort et flexibilité, une résistance et durabilité plus haute ou alors une configuration intermédiaire.


Cependant, la couche externe des protège tibias Zweikampf Shin Guard est là ou se trouve les vraies innovations. La structure en nid d’abeilles en Y de la surface a été conçue pour absorber et diffuser les chocs et les coups reçus sur l’ensemble de la structure. Le protege tibias a une coque à revêtement haute friction. De plus pour 75 grammes et seulement 7mm d'épaisseur, une géométrie aussi complexe n’est possible qu’en utilisant l’impression 3D, et dans ce cas, un processus de frittage laser sélectif est utilisé.

Les trois différentes tailles ont été créées en utilisant un scanner 3D et en comparant les tibias de plus de 250 joueurs pour développer des modèles à la taille la plus optimale pour le plus grand nombre de joueurs. Encore actuellement indisponible, la compagnie prévoit de fabriquer des protèges tibias individuels en se basant sur le scan 3D individuel de la jambe de chaque joueur commandant une paire de protège tibias.


Zweikampf espère collecter 50 000 euros. Le prix de vente sera de 139 euros (149 euros pour une paire personnalisée), mais les premières pièces coûtent 125 euros et incluent votre nom et numéro imprimés sur l'intérieur.


Source : https://3dprint.com/130326/3d-printed-shin-guards/

 

Lancez-vous dans l'impression 3D d'objets complexes avec notre gamme Raise3D :

Gamme Raise 3D

 

L’équipement sportif a toujours entretenu une relation très proche avec les progrès technologiques et pas seulement car leurs compagnies de marketing bavent à l’idée d’un nouvel angle à adopter pour leurs campagnes publicitaires. Les quelques entreprises qui se sont bâties autour du sport, professionnel et amateur sont bien surveillés quand on parle de rendre les sports plus sécurisés pour les athlètes/joueurs. Ceci se traduit donc par une culture qui s’est développée parmi les industries de vêtement et équipement sportif qui cherchent toujours de nouvelles façons d’améliorer leurs produits. Ces compagnies d’équipement sportif sont souvent les seules premières à utiliser leurs produits, qui deviennent très souvent parties d’objets dans notre quotidien.

Les tissus High-Tech qui évacuent l’eau du corps sont retrouvés dans tous types de vêtements ces jours ci, ce fut l’industrie sportive qui l'eut en premier. Des chaussures de toutes sortes sont faites avec des semelles coussinées qui étaient auparavant réservées uniquement aux chaussures de running les plus chères. Certains des matériaux en polycarbonate, plastiques légers High-Tech utilisés dans globalement n’importe quel produit du consommateur sur le marché ont commencé comme un matériau à usage sportif ou de protection. Il n’est donc pas surprenant que des marques telles que New Balance, Adidas, Under Armour et Nike font la queue pour se servir de l’impression 3D dans leurs produits les plus récents, les plus avancés. Et maintenant, une toute nouvelle génération de startups entre dans le jeu et lancent leurs propres produits imprimés en 3D.


L’équipementier sportif autrichien Zweikampf lance son premier produit imprimé en 3D sur KickStarter cette semaine et il a déjà fait le buzz. Le protège tibia Zweikampf est une merveille high tech qui devance l’équipement standard au niveau du design et de la qualité. Non seulement il est plus fin, plus léger et plus résistant que sensiblement toute autre choix sur le marché mais il possède également un design moderne et élégant qui peut être personnalisé pour tout joueur et ses besoins. Le secret est Zweikampf’s XRD Technology qui combine des matériaux avancés et des composants imprimés en 3D pour fabriquer la meilleure paire de protège tibias pour les joueurs de football américain.

Les protège tibias Zweikampf Shin Guards sont disponibles dans trois différentes tailles, et chaque paire est faite de 3 couches individuelles de matériaux. Ils sont beaucoup plus avancés que les équipements standards et ont été créés pour les joueurs qui recherchent l'équilibre entre confort et protection. La couche interne est faite de matériau doux et malléable, qui s’ajuste à la jambe du joueur. Ainsi, les joueurs remarquent à peine qu’ils portent quelque chose à la jambe. La couche intermédiaire est disponible en trois configurations, que le joueur peut choisir en fonction du type de protection désirée. On peut choisir un matériau qui offre davantage de confort et flexibilité, une résistance et durabilité plus haute ou alors une configuration intermédiaire.


Cependant, la couche externe des protège tibias Zweikampf Shin Guard est là ou se trouve les vraies innovations. La structure en nid d’abeilles en Y de la surface a été conçue pour absorber et diffuser les chocs et les coups reçus sur l’ensemble de la structure. Le protege tibias a une coque à revêtement haute friction. De plus pour 75 grammes et seulement 7mm d'épaisseur, une géométrie aussi complexe n’est possible qu’en utilisant l’impression 3D, et dans ce cas, un processus de frittage laser sélectif est utilisé.

Les trois différentes tailles ont été créées en utilisant un scanner 3D et en comparant les tibias de plus de 250 joueurs pour développer des modèles à la taille la plus optimale pour le plus grand nombre de joueurs. Encore actuellement indisponible, la compagnie prévoit de fabriquer des protèges tibias individuels en se basant sur le scan 3D individuel de la jambe de chaque joueur commandant une paire de protège tibias.


Zweikampf espère collecter 50 000 euros. Le prix de vente sera de 139 euros (149 euros pour une paire personnalisée), mais les premières pièces coûtent 125 euros et incluent votre nom et numéro imprimés sur l'intérieur.


Source : https://3dprint.com/130326/3d-printed-shin-guards/

 

Lancez-vous dans l'impression 3D d'objets complexes avec notre gamme Raise3D :

Gamme Raise 3D