Dmitry Pavlenko, un para-athlète russe quadruplement amputé, assisté par du matériel de plongée imprimé en 3D a réalisé une plongée record dans la Mer Rouge, en Egypte.

Pavlenko a en effet exécuté une plongée à une profondeur de 40 mètres le 7 Mai dernier en utilisant un levier de flottabilité, contrôlant la circulation de l’air lorsqu’il est sous l’eau.

Le levier a été dessiné et créé par une équipe d’étudiants et d’ingénieurs de l’Université Polytechnique de Moscou (MPU) en Russie.


Les débuts du projet “Depth Assault”


Pour aller plus loin sous la surface de la mer, les plongeurs ont besoin de porter des gilets spéciaux, contenant deux valves pour contrôler la circulation de l’air. Cependant, avec son anatomie unique, Pavlenko n’arriverai pas à correctement contrôler ces dernières : d'où le besoin d’un levier spécifique.


Le sportif avait perdu ses deux bras et ses deux jambes lors de l’explosion d’une bombe pendant qu’il servait l’armée russe et s’est fixé comme objectif de battre l’ancien record de 33 mètres, d’un autre para athlète quadruplement amputé, Philippe Croizon. Ainsi, Pavlenko a contacté Anisoprint, un fabricant d’imprimantes à fibre de carbone continue FFF 3D, et des étudiants de la MPU pour initialiser son projet : “Depth Assault”.


Le projet a commencé par un hackathon d’une journée, en mars, pour dessiner et créer l'équipement de plongée adéquat, qui pourrait permettre à Pavlenko de dépasser les 30 mètres de profondeur.

Ainsi, pendant cette journée, six équipes d’étudiants-ingénieurs ont produit 4 prototypes différents, en utilisant la technologie FDM (dépôt de filament fondu) de plastique ABS.


“La compétition s’est conclue par la fabrication d’un prototype fonctionnel, et [nous] a permis d'évaluer le niveau de compétences des étudiants” dit Pavel Petrov, Chef du Département de génie mécanique à la MPU.

diving lever

 

Des essais et des erreurs :


N’utilisant que du plastique ABS, le premier prototype s’est montré fragile lors des tests sous pression, en immersion profonde. Dans les mêmes conditions,  les assemblages de plusieurs composants se sont aussi montrés fragiles par rapport aux structures monolithiques. De ce fait, les étudiants de la MCU ont proposé un prototype en adéquation avec les exigences.


Stanislav Shvydkin et Evgeniy Novikov, deux étudiants, ont proposé un design qui pourrait faire de la structure d’impression en couches un véritable avantage et non un inconvénient :

“Nous avons décidé d’utiliser cette propriété comme un avantage et de changer l’orientation de la structure de la grille du levier” explique Novikov, il ajoute: “Depuis que nous avons eu l’opportunité de recevoir un produit de haute durabilité, il est possible de donner moins d’importance à la durabilité de la structure elle même en réduisant l’air de section transversale.”


Le levier fini a donc été imprimé en 3D avec du plastique ABS renforcé de fibre de carbone.

 

Repousser les limites avec l’impression 3D :


Des gants en nylon renforcé de fibre de carbone imprimés en 3D pour le paratriathlon aux Commonwealth Games, à la jambe prothétique en fibre de carbone imprimée en 3D de la championne Denise Schindler; l’impression 3D continue de supporter le développement des athlètes.


Après la plongée réussie de Pavlenko, un rapport officiel de sa plongée a été publié le 8 Mai par eHandicap World Records, dans la catégorie des sports non olympiques.


“Je sens que mon exemple peut motiver d’autres personnes avec des handicaps pour avancer dans leurs vie après un accident” affirme Pavlenko.


Pavlenko planifie de surpasser son record lors d’une plongée qui sera organisée cet été en Russie. Ainsi, l’équipe d’étudiants produira un nouveau levier en utilisant le même modèle 3D.

 

Source : https://3dprintingindustry.com/news/record-breaking-deep-dive-made-possible-3d-printing-133695/

Vous aussi, essayez d'imprimer avec notre bobine de plastique ABS renforcé en fibre de carbone : 

ABS fibre de carbone

 

Dmitry Pavlenko, un para-athlète russe quadruplement amputé, assisté par du matériel de plongée imprimé en 3D a réalisé une plongée record dans la Mer Rouge, en Egypte.

Pavlenko a en effet exécuté une plongée à une profondeur de 40 mètres le 7 Mai dernier en utilisant un levier de flottabilité, contrôlant la circulation de l’air lorsqu’il est sous l’eau.

Le levier a été dessiné et créé par une équipe d’étudiants et d’ingénieurs de l’Université Polytechnique de Moscou (MPU) en Russie.


Les débuts du projet “Depth Assault”


Pour aller plus loin sous la surface de la mer, les plongeurs ont besoin de porter des gilets spéciaux, contenant deux valves pour contrôler la circulation de l’air. Cependant, avec son anatomie unique, Pavlenko n’arriverai pas à correctement contrôler ces dernières : d'où le besoin d’un levier spécifique.


Le sportif avait perdu ses deux bras et ses deux jambes lors de l’explosion d’une bombe pendant qu’il servait l’armée russe et s’est fixé comme objectif de battre l’ancien record de 33 mètres, d’un autre para athlète quadruplement amputé, Philippe Croizon. Ainsi, Pavlenko a contacté Anisoprint, un fabricant d’imprimantes à fibre de carbone continue FFF 3D, et des étudiants de la MPU pour initialiser son projet : “Depth Assault”.


Le projet a commencé par un hackathon d’une journée, en mars, pour dessiner et créer l'équipement de plongée adéquat, qui pourrait permettre à Pavlenko de dépasser les 30 mètres de profondeur.

Ainsi, pendant cette journée, six équipes d’étudiants-ingénieurs ont produit 4 prototypes différents, en utilisant la technologie FDM (dépôt de filament fondu) de plastique ABS.


“La compétition s’est conclue par la fabrication d’un prototype fonctionnel, et [nous] a permis d'évaluer le niveau de compétences des étudiants” dit Pavel Petrov, Chef du Département de génie mécanique à la MPU.

diving lever

 

Des essais et des erreurs :


N’utilisant que du plastique ABS, le premier prototype s’est montré fragile lors des tests sous pression, en immersion profonde. Dans les mêmes conditions,  les assemblages de plusieurs composants se sont aussi montrés fragiles par rapport aux structures monolithiques. De ce fait, les étudiants de la MCU ont proposé un prototype en adéquation avec les exigences.


Stanislav Shvydkin et Evgeniy Novikov, deux étudiants, ont proposé un design qui pourrait faire de la structure d’impression en couches un véritable avantage et non un inconvénient :

“Nous avons décidé d’utiliser cette propriété comme un avantage et de changer l’orientation de la structure de la grille du levier” explique Novikov, il ajoute: “Depuis que nous avons eu l’opportunité de recevoir un produit de haute durabilité, il est possible de donner moins d’importance à la durabilité de la structure elle même en réduisant l’air de section transversale.”


Le levier fini a donc été imprimé en 3D avec du plastique ABS renforcé de fibre de carbone.

 

Repousser les limites avec l’impression 3D :


Des gants en nylon renforcé de fibre de carbone imprimés en 3D pour le paratriathlon aux Commonwealth Games, à la jambe prothétique en fibre de carbone imprimée en 3D de la championne Denise Schindler; l’impression 3D continue de supporter le développement des athlètes.


Après la plongée réussie de Pavlenko, un rapport officiel de sa plongée a été publié le 8 Mai par eHandicap World Records, dans la catégorie des sports non olympiques.


“Je sens que mon exemple peut motiver d’autres personnes avec des handicaps pour avancer dans leurs vie après un accident” affirme Pavlenko.


Pavlenko planifie de surpasser son record lors d’une plongée qui sera organisée cet été en Russie. Ainsi, l’équipe d’étudiants produira un nouveau levier en utilisant le même modèle 3D.

 

Source : https://3dprintingindustry.com/news/record-breaking-deep-dive-made-possible-3d-printing-133695/

Vous aussi, essayez d'imprimer avec notre bobine de plastique ABS renforcé en fibre de carbone : 

ABS fibre de carbone